La nouvelle version de Frostfall est arrivée ! Rendez-vous dans ce sujet pour en savoir plus.
Avis aux nobles, n'oubliez pas de recenser votre maison ici, si ce n'est déjà fait.
N'oubliez pas de voter pour Frostfall sur les top-sites une fois toutes les deux heures ! Plus on a de votes, plus on a de membres.

Partagez | .
 

 Zorkharr ☼ The sun runs through his veins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

L'Édenteur

avatar
L'Édenteur
Afficher
ARRIVÉE : 18/04/2014
MURMURES : 438



MessageSujet: Zorkharr ☼ The sun runs through his veins   Ven 18 Avr - 23:17



 

Zorkharr



   

Jeux des apparences

Que la grâce des dieux t'accompagne, Zorkharr, Fils du Levant. Que leur clémence te préserve des complots et de la périlleuse valse des poignards, toi qui a déjà affronté trente deux hivers et s'en est sorti indemne. Que tu sois mercenaire ou simple vagabond, sache que c'est d'un œil intrigué que te jaugent les rois et les reines de jadis, passant tes jours au fil d'une rapière qu'on appelle Jugement. Puissent les augures du mois de mars t'apporter prospérité et bonne fortune et puisse tes congénères des Iles Brûlées t'apporter leur appui et leur soutien dans les intempéries. Souhaite que ton statut de roturier t'empêche de glisser dans le gouffre de l'oubli et puisse ton cœur éperdu de polygamie tribale trouver libération dans les neiges des Terres du Nord. Bienvenue au Cimetière des dieux, bienvenue sur Middholt, bienvenue sur l'échiquier...

 

Jeux des ambitions

Moralité : Sa philosophie est intrinsèque à ses origines, même s'il a dû apprendre à composer avec les traditions des continentaux pour ne pas se faire stupidement occire. Là où il est aisé de résoudre les conflits entre deux tribus nomades, les individus concernés préférant se livrer à une rixe sans foncièrement y impliquer le reste du clan, les us et coutumes de ces faquins en défroque ou nippes de soie sont bien disparates. Sans parler de ces espèces sonnantes et trébuchantes promptes à corrompre n'importe quelle âme, l'opulence et la puissance affiliée était, avant son arrivée sur Middholt, une vague notion à laquelle il ne portait aucune importance. Force est de constater que Zorkharr a été contraint de modifier ses perceptions, car dans ce monde qui n'est pas le sien, rien ne semble possible sans une aumônière bien garnie. Le concernant, l'argent est un moyen et non pas une fin, le faste en tant que tel ne l'intéresse point, tout n'est qu'une question de survie. La guerre ? Oh, la guerre est un art, auquel il s'adonne volontiers lorsque l'opportunité se présente. La commisération comme la mansuétude n'ont pas leur place chez les Krorag, trahison rime avec exécution, et s'il désire obtenir quelque chose, la sang abreuvera la lande qu'il s'agisse d'hommes, de femmes ou d'enfants. Il n'est qu'une bête de plus en liberté, qui quête désespérément pour un nouveau but dans son existence et dont la confiance est ardue à avoir. Selon lui, chacun a une place et un rôle à jouer, et malgré ses trois années d'errance dans les Cinq Royaumes, il n'est toujours pas familier avec toutes les moeurs du coin. Chaque jour semble apporter sa kyrielle de nouveautés, qui le mène généralement à la conclusion que ceux qui ont érigé ces immenses dunes de pierre qu'ils nomment forteresse autant que ceux qu'ils gouvernent ont perdu l'esprit depuis bien longtemps. Et c'est également ce qui se dit à son sujet, lui, le titan des îles qui passe difficilement inaperçu dans cette immensurable sentine dans laquelle il tente, bon gré mal gré, d'évoluer. Il n'a aucun parti pris, et se contente de faire ce pour quoi on loue sa hache.

  Allégeance : La première fois qu'il a posé pied sur les strates continentales, c'était un an avant les évènements de la Nuit des Larmes. Et alors ? Le génocide des elfes, l'usurpation du Trône de Jais, la siège d'Askevale et toutes les vicissitudes qui ont suivi, il n'en a cure et il n'a pas l'intention de s'impliquer dans les dissonances d'états des culs dorés sans récompense à la clé. Il n'oeuvre que pour la loyauté des rétributions, rien de plus, rien de moins. Il ne sait même pas qui sont ces familles qui se livrent une guerre d'armes tacites pour de simples sièges et des tiares en or massif. Pour lui, ils se ressemblent tous, ces dévoyés dont les langues sont plus affilées que des estocs, il ne sait que très vaguement qui est le personnage de Jorkell, et se souvient avoir ri en apprenant que l'un des cinq royaumes était gouverné par une femelle. L'Ebonhand ? Il ne sait même pas qu'elle existe, et il le vit parfaitement bien. Ses dieux sont ses guides et ils le resteront, quoi qu'il puisse advenir.
   


 

Jeux du passé

« Je me souviens du goût du sable, celui des dunes, celui des arènes. Je me souviens du flambeau du jour qui basanait nos peaux, de la lanterne de la nuit qui blanchoyait sur nos teints. Je me souviens du crin des guerriers et celui des chevaux, de la beauté barbare et nue des femelles. Je me souviens des plaines vides et arides, et des cages bondées et humides. Je me souviens d'un temps, où j'étais fier. Ils me disaient roi, je voulais être dieu, mais je n'étais qu'homme. Qu'un putain, d'homme... »



« Je suis Zorkharr, fils de la tribu Krorag. »
   

Les Krorag. Une communauté d'ostrogoths qui sustente une myriade de mythes. De ceux que l'on susurre aux bambins indociles pour les effaroucher, de ceux que l'on narre avec admiration, scepticisme, crainte ou incrédulité. L'on ne se souvient pas de l'ère exacte à laquelle ils ont foulé le sable de l'incandescent archipel pour la première fois, les légendes racontent qu'au commencement, il n'y avait qu'une famille itinérante. Certains la disent désireuse de vivre en autarcie, d'autres qu'elle a été exilée de la civilisation, et d'autres encore, qu'elle est simplement née dans le désert. L'on prétend que les quatre fils, incapables de se partager le maigre héritage de leurs parents, ont chevauché leur monture et se sont lancés au triple galop vers l'horizon. Chacun vers un point cardinal où, suffisamment éloignés de leurs frères, ils créeraient leur propre famille. Leur tribu. Ainsi naquirent les premiers Khan.
Fable ou vérité ?


Qu'importe l'origine des nomades, ceux-ci se sont plus que pluralisés au gré du temps et, si l'on pourrait croire que les clans convergent vers une philosophie commune, il n'en est rien. Les croyances et oblations divergent d'une troupe à une seconde, et les Krorag s'illustrent comme des êtres profondément dévots et polythéistes, louant une pléthore de déités qui, chacune à leur façon, se miroitent dans un élément de la nature. Les figures déifiées se mêlent et s'entremêlent, elles s'amalgament en un panthéon abstrus sans intérêt ni compréhension pour un non-natif. Et pour leur faire honneur, les sacrifices et dons de soi sont des coutumes niellées dans les esprits. Gare aux âmes infortunées qui s'égarent dans leurs serres et ne trouvent aucune utilité : gérontes, jeunes, hommes, femmes, enfants – les préférences d'offrande varient d'un dieu à un autre, et la commisération n'a point sa place. Etre sacrifié est un indicible honneur, à un point tel point que même un Krorag souffreteux ou sans plus de volonté de vivre préférera cette fin fervente plutôt qu'attendre que la mort ne le fauche d'elle-même. Ainsi, il contribue, jusqu'au déclin de son existence, à la bienveillance de son peuple.

Et même bien après. Vulgaires anthropomorphes aux yeux de certains, pratiquants d'une forme d'endocannibalisme en réalité. La chair humaine est consommée en des circonstances précises, selon leurs dogmes, l'âme d'un défunt est emprisonnée dans sa cage de carne à moins qu'on ne l'en libère, car dans le cas contraire, ladite âme est vouée à attendre que la putréfaction ait rongé jusqu'au dernier lambeau dans une innommable agonie. Pour ce faire, le corps est démembré et mangé, une façon de garder une partie du disparu proche de soi, et aussi de lui permettre d'apporter une nouvelle fois sa contribution en gardant ses proches d'une hypothétique famine. Exception faite des trépas par maladie ou empoisonnement, où les macchabées sont seulement morcelés, vidés de leurs organes et désossés – ossements, qui sont également utilisés à d'autres fins. L'on ne se repaît pas des étrangers à moins qu'ils ne soient de dignes guerriers dont le coeur, dégusté cru, permettrait de recueillir leur force.

Un immuable cercle d'apport ethnique, car ils croient en la réincarnation de toutes choses. Toutes, si ce ne sont les Khan eux-mêmes. Un Khan est considéré comme un roi parmi ses pairs, un titre qui se conquière par le sang, certes, mais aussi par l'estime de ses frères. Un quidam aussi féroce soit-il au combat n'accédera pas à ce rang si les autres mâles du clan ne le considèrent pas apte à les guider. Et si les défunts se régénèrent sous une autre forme, les Khan, eux, se font une place dans les landes célestes des dieux, et obtiennent le privilège de les seconder pour l'éternité. Un privilège auquel beaucoup aspirent, lorsqu'ils mirent les nitescences stellaires dont ils escomptent tirer puissance et sapience. Il s'agit là de l'avènement suprême qu'un Krorag puisse espérer.

Et il y aurait encore tant à conter...

Zorkharr s'est toujours senti enrobé de plénitude quant à son quotidien sectaire, toujours prompt à vivre selon les traditions ancestrales et à prendre soin des siens. Mais il était de ceux qui voulaient être sanctifiés, l'ambition qui lui lacérait chaque jours les viscères était de se tailler un trône au firmament, de là où il serait à même de veiller sur sa tribu avec une immuable dévotion. Candidat en lice mais respectueux des frères qui nourrissaient la même motivation que lui, il tenta de devenir brave parmi les braves, un exploit alambiquée lorsque l'on savait qu'un Krorag était un brave par définition. Cependant, à l'inverse des impétueux qui s'en allaient défier le Khan de l'époque – et mourraient sous sa hache – il fit preuve de patience et guetta le moment adéquat. Dans la cataracte des ans, il devint un guerrier au galbe titanesque qui, en plus de sa charpente naturellement bestiale, trouva fort plaisant de se distinguer par une lubie truculente, celle d'arracher, de collectionner et de se parer de dents. Celles de ses victimes, spoliées de leur vivant pour que la récolte soit plus attrayante. Un jeu qui devint habitude, une habitude qui devint un rite, et de ce rite résulta un surnom qui le suivrait toute sa vie, celui de « l'Edenteur ».
Il prit pour femme une guerrière, et pour concubine, une sylphide aux prunelles de ciel ravie lors d'une expédition. La première lui donna deux filles aux crinières enténébrées, et la seconde, un fils.

Chaque membre de la tribu se fait un devoir moral d'user du don que la nature lui a offert à la naissance dans l'unique but d'aider les siens, ce que Zorkharr mit un point d'honneur à faire, jusqu'à ce jour. Les bribes d'une vision lui suggérèrent que l'esclave mâle du Khan s'apprêtait à trahir la confiance de son maître en mettant fin à ses jours, mais qu'avec lui, il emporterait plusieurs de leurs enfants. Une information substantielle, qu'il aurait dû tout de go partager, et pourtant... Il ne dit mot. Avec une intention précise en cervelle, il attendit que le drame se produise. Et au quatrième aurore, sa prédiction devint réalité. Deux garçonnets et une fillette perdirent la vie, retrouvés gisants dans une nappe carmine aux abords du corps inerte de leur meurtrier. Un événement qui jeta l'opprobre sur le roi tribal, incriminé pour sa négligence de s'être laissé encenser par un quidam du septentrion. Ce fut alors que Zor bondit sur l'opportunité et le provoqua en duel, qu'il remporta à l'issue d'une longue heure de combat et lui coûta une impressionnante blessure à la transversal de son oeil senestre. Galvanisé par sa victoire et désireux de ranger tous ses pairs derrière lui, il prit la décision de faire offrande de son fils. Son seul héritier mâle fut, comme l'exigeait la tradition, noyé dans une source du désert et ainsi sacrifié au dieu des eaux, pour que les Krorag ne souffrent pas de la soif et que le règne du nouveau Khan Zorkharr soit prospère. Il avait réussi.

Il dirigea son peuple, sans savoir que sa destinée allait prendre un tout autre tournant. Dans ses visions il crut voir son clan attaqué, une perspective tant invraisemblable que même après en avoir délibéré avec ses frères, il refusa d'y prêter attention. Qui serait donc suffisamment fous pour lancer un assaut sur une légion de barbares ? Personne, il en était intimement persuadé. Les prémonitions n'étaient point toujours exactes, car encore fallait-il savoir les interpréter. Une kyrielle de jours plus tard et alors qu'ils traversaient paisiblement des gorges de rocaille, l'improbable se produisit. De lourds rochers furent précipités sur leurs crânes, écrasant littéralement certains cavaliers mais surtout, séparant les nomades en deux parties inégales. Une dizaine de membres fut pris au piège en compagnie du chef, et bien avant que leurs semblables puissent trouver un moyen de les rejoindre, quelques-uns furent occis et d'autres capturés. Zorkharr s'époumona, que l'on daigne le tuer ici, et qu'il accomplisse son destin divin. Toutefois... il était une prise bien trop rare et inestimable, et avec les rares survivants, fut conduits sur les marchés d'esclaves.

Un homme aux rêves détruits, auquel l'on avait arraché le sens de sa vie. Car ainsi éloigné de sa horde, il était automatiquement destitué de son titre, et l'accès au ciel lui serait interdit. Il n'était plus un Khan. Il ne deviendrait pas un dieu. Pire encore, il aurait la mort de plusieurs de ses frères sur la conscience.

Il fut vendu et devint bête de cirque – gladiateur pour ébaudir de sang et de tripes, déverser toute la haine blafarde et démentielle sur ses malheureux adversaire, à défaut d'avoir un quelconque but. Mais un Krorag n'est pas fait pour la captivité, il est un animal sauvage, libre qui, à jamais claustré dans une geôle, finit par péricliter. Sa liberté, il se devait de la reconquérir. Et dans cette volonté de briser ses chaînes, il fit la connaissance d'un protagoniste qui, et il l'ignorait encore, aurait un rôle fondamental dans ce nouveau pan de vie. Dante, se nommait-il. Ensemble, esprits et dons rassemblés, ils parvinrent à s'échapper non sans laisser effusions pourpres et chair tailladée dans leurs sillons. Il suivit son ami au crin de feu et achevèrent leur périple sur Middholt, une terre nouvelle pour l'ostrogoth qui, profondément ignorant de la culture des continentaux, resta aux côtés du Firebeard.
Il tenta bon gré mal gré de se familiariser avec cet environnement hostile où les nuages pleuraient de la poussière blanche et glacée et où il côtoya des températures inimaginables pour un insulaire des Iles Brûlées. Puis, après un long bout de chemin commun, Zorkharr décida de partir de son côté, se faisant mercenaire à défaut d'autre chose en attendant de trouver un nouveau but pour le porter aux nues.


 

Jeux du réel

Pseudonyme/Prénom : Vous aurez encore l'occasion de me trouver des surnoms  Aaaah Yeah ! Âge : Vingt deux Localisation : Y a deux jours j'étais en Belgique mais ils ont plus voulu de moi (hein Vex  Bouder ) RP : Pareil qu'avec Jora  Angélique  Occupation: Beaucoup de choses (ou pas assez) Le mot qui vous décrit le mieux: Je réfléchis et je reviens vous le dire... Comment avez-vous découvert Frostfall ?: DC  Mauvaise blague  Commentaire/Suggestion ?: C'est la faute de Dral et d'Irin, ils m'ont tenté... je suis faible  WTF ?

 
© Quantum Mechanics
   


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrière Skaald

avatar
Guerrière Skaald
Afficher
ARRIVÉE : 18/04/2014
MURMURES : 519



MessageSujet: Re: Zorkharr ☼ The sun runs through his veins   Ven 18 Avr - 23:26

Graou, tiger !  Arrow 
On compte sur toi pour arbitrer la baston entre rouquins ! Te mets pas la pression (mais ne traîne pas trop quand même Mort de rire)
J'ai hâte d'en lire plus Fou

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cerbère des Bas-Fonds

avatar
Cerbère des Bas-Fonds
Afficher
ARRIVÉE : 16/04/2014
MURMURES : 642



MessageSujet: Re: Zorkharr ☼ The sun runs through his veins   Ven 18 Avr - 23:29

Non tu n'es pas faible, tu es ... ZOOOOORRRRKHHHHHHHAAAAAAARRRRRRR.
And you're my mate.  Cool 

Sigrid, y'aura pas de combat entre nous, une pichenette et j'te défais. :3 Arrow


you won't be leaving here unharmed
This life, which had been the tomb of his virtue and of his honour, is but a walking shadow; a poor player, that struts and frets his hour upon the stage, and then is heard no more: it is a tale told by an idiot, full of sound and fury, signifying nothing.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrière Skaald

avatar
Guerrière Skaald
Afficher
ARRIVÉE : 18/04/2014
MURMURES : 519



MessageSujet: Re: Zorkharr ☼ The sun runs through his veins   Ven 18 Avr - 23:32

Je mange des loups moi, alors imagine les cabots dans ton genre  :3 Léchouille de chat 

* se la pète mais va probablement prendre très cher *


you can run on for a long time
When the Skaalds come after you, they never stop. They can run for hours, ride for days. They barely eat and rarely sleep. Sigrid, like the wolf, has learned to hunt from birth. It’s part sense, part instinct. She can read the terrain, search for signs of passing, run her quarry to ground and close in for the kill. Now, she hunts us. Now, we are the prey. CODE COULEUR : #605289


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Édenteur

avatar
L'Édenteur
Afficher
ARRIVÉE : 18/04/2014
MURMURES : 438



MessageSujet: Re: Zorkharr ☼ The sun runs through his veins   Ven 18 Avr - 23:34

*se plante entre les deux et sent qu'il va devoir le faire souvent*

Oh, les rouquins ! Vous allez pas m'emmerder à peine arrivé !  Bouder 

(Merci quand même  Arrow )




- "On fait quoi ?" "Valeurs sûres : on leur éclate la gueule."

- Un homme averti en vaut deux ; un Krorag averti tape sur le deuxième.

- Plan B : Réessayer le plan A, plus fort.

- La faim justifie les moyens.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lotus noir de l'Orkenenmyr

avatar
Lotus noir de l'Orkenenmyr
Afficher
ARRIVÉE : 09/04/2014
MURMURES : 536



MessageSujet: Re: Zorkharr ☼ The sun runs through his veins   Ven 18 Avr - 23:36

Fou Fou
Quel choix d'avatar Rire Rebienvenue dans ces muscles Baver

(N'empêche euh merci pour les envies de faire un DC vous tous, trop sympa .__. Arrow XD)



crédit : code par quantum mechanics || gif par permanentmochakisses || #336633
“Lend me your hand and we'll conquer them all ; but lend me your heart and I'll just let you fall. Lend me your eyes, I can change what you see ; but your soul you must keep totally free.”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cerbère des Bas-Fonds

avatar
Cerbère des Bas-Fonds
Afficher
ARRIVÉE : 16/04/2014
MURMURES : 642



MessageSujet: Re: Zorkharr ☼ The sun runs through his veins   Ven 18 Avr - 23:37

Zorkharr a écrit:
*se plante entre les deux et sent qu'il va devoir le faire souvent*

Oh, les rouquins ! Vous allez pas m'emmerder à peine arrivé !  Bouder 

(Merci quand même  Arrow )

Ta gueule, va égorger tes bébés au lieu de bouder. Mort de rire


you won't be leaving here unharmed
This life, which had been the tomb of his virtue and of his honour, is but a walking shadow; a poor player, that struts and frets his hour upon the stage, and then is heard no more: it is a tale told by an idiot, full of sound and fury, signifying nothing.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Édenteur

avatar
L'Édenteur
Afficher
ARRIVÉE : 18/04/2014
MURMURES : 438



MessageSujet: Re: Zorkharr ☼ The sun runs through his veins   Ven 18 Avr - 23:38

Lorsei  Pervers  t'auras le droit de louer ces muscles ! *sort*

Dante, viens là......  Viol 




- "On fait quoi ?" "Valeurs sûres : on leur éclate la gueule."

- Un homme averti en vaut deux ; un Krorag averti tape sur le deuxième.

- Plan B : Réessayer le plan A, plus fort.

- La faim justifie les moyens.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Langue d'Argent

avatar
Langue d'Argent
Afficher
ARRIVÉE : 13/04/2014
MURMURES : 144



MessageSujet: Re: Zorkharr ☼ The sun runs through his veins   Sam 19 Avr - 1:34

Mais oui c'est la folie en ce moment! Bienvenue à la maison :3



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesse héritière d'Askevale

avatar
Princesse héritière d'Askevale
Afficher
ARRIVÉE : 31/03/2014
MURMURES : 261



MessageSujet: Re: Zorkharr ☼ The sun runs through his veins   Sam 19 Avr - 15:18

Heeey ! Salut choupinou !  Pervers
A nouveau bienvenue parmi nous, darling !  T'es canon comme ça aussi !


dark paradise.
Every time I close my eyes, it's like a dark paradise.No one compares to you. I'm scared that you won't be waiting on the other side.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Édenteur

avatar
L'Édenteur
Afficher
ARRIVÉE : 18/04/2014
MURMURES : 438



MessageSujet: Re: Zorkharr ☼ The sun runs through his veins   Sam 19 Avr - 17:24

Choupinou  Rire 

Merci !  Léchouille 




- "On fait quoi ?" "Valeurs sûres : on leur éclate la gueule."

- Un homme averti en vaut deux ; un Krorag averti tape sur le deuxième.

- Plan B : Réessayer le plan A, plus fort.

- La faim justifie les moyens.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


Afficher



MessageSujet: Re: Zorkharr ☼ The sun runs through his veins   Sam 19 Avr - 19:19

Re-bienvenue à toi ! Fou
Pour ma part, je te préfère nettement sous cette peau :3

Revenir en haut Aller en bas

L'Édenteur

avatar
L'Édenteur
Afficher
ARRIVÉE : 18/04/2014
MURMURES : 438



MessageSujet: Re: Zorkharr ☼ The sun runs through his veins   Mar 22 Avr - 16:18

Je te remercie Emphyria  Amour 

Ma fiche est enfin terminée  Sauter de joie




- "On fait quoi ?" "Valeurs sûres : on leur éclate la gueule."

- Un homme averti en vaut deux ; un Krorag averti tape sur le deuxième.

- Plan B : Réessayer le plan A, plus fort.

- La faim justifie les moyens.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Reine consort d'Ibenholt

avatar
Reine consort d'Ibenholt
Afficher
ARRIVÉE : 24/11/2013
MURMURES : 1919



MessageSujet: Re: Zorkharr ☼ The sun runs through his veins   Mar 22 Avr - 17:09

Yeux roses 
Oh mon dieu, comment ne pas tomber amoureux de ce personnage ? Baver

Encore une fois, tu nous vends du rêve et nous abreuve de merveilles avec ce personnage fabuleux. Je dois dire que tu as su créer un univers très riche pour les Krorags, j'ai tout simplement adoré. Comme d'habitude, je m'épancherais en louanges et en laudatifs commentaires, mais je vais plutôt te valider histoire de voir ce colosse en jeu. Mort de rire

Rebienvenue chez toi.  Smooch 



Validé(e) !

Félicitations, très cher pion, et bienvenue sur l'échiquier de Frostfall. Gare à toi, parce qu'ici, la félonie est un plat qu'on sert à toutes les sauces...

N'oublie pas de recenser ton avatar et de rédiger ta fiche de lien dans la section gestion des personnages. Si tu souhaites avoir ton rang personnalisé, c'est ici que tu dois te rendre !

Sur ce, nous te souhaitons bon jeu sur Frostfall et espérons que la Fatalité te sera favorable !



it lies in all of us
« It will stir... Open its jaws and howl. It speaks to us, guides us. Passion rules us all and we obey. What other choice do we have ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Édenteur

avatar
L'Édenteur
Afficher
ARRIVÉE : 18/04/2014
MURMURES : 438



MessageSujet: Re: Zorkharr ☼ The sun runs through his veins   Mar 22 Avr - 18:30

Je te remercie my queen  S\'Il te plaît Tango 




- "On fait quoi ?" "Valeurs sûres : on leur éclate la gueule."

- Un homme averti en vaut deux ; un Krorag averti tape sur le deuxième.

- Plan B : Réessayer le plan A, plus fort.

- La faim justifie les moyens.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrière Skaald

avatar
Guerrière Skaald
Afficher
ARRIVÉE : 18/04/2014
MURMURES : 519



MessageSujet: Re: Zorkharr ☼ The sun runs through his veins   Mar 22 Avr - 19:51

En amour 


you can run on for a long time
When the Skaalds come after you, they never stop. They can run for hours, ride for days. They barely eat and rarely sleep. Sigrid, like the wolf, has learned to hunt from birth. It’s part sense, part instinct. She can read the terrain, search for signs of passing, run her quarry to ground and close in for the kill. Now, she hunts us. Now, we are the prey. CODE COULEUR : #605289


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Afficher



MessageSujet: Re: Zorkharr ☼ The sun runs through his veins   


Revenir en haut Aller en bas
 

Zorkharr ☼ The sun runs through his veins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» In my veins... Madness. + Gaby
» Just feel it running through your veins
» I'll put your poison in my veins - Cal Webster
» Lisbeth "Babs" Cutler - Past always runs back
» [F] ▲ SARAH MICHELLE GELLAR - IN MY VEINS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FROSTFALL :: Personnages :: Présentations des personnages :: Présentations validées-