La nouvelle version de Frostfall est arrivée ! Rendez-vous dans ce sujet pour en savoir plus.
Avis aux nobles, n'oubliez pas de recenser votre maison ici, si ce n'est déjà fait.
N'oubliez pas de voter pour Frostfall sur les top-sites une fois toutes les deux heures ! Plus on a de votes, plus on a de membres.

Partagez | .
 

 SAVE ME FROM MYSELF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mains Agiles

avatar
Mains Agiles
Afficher
ARRIVÉE : 10/05/2014
MURMURES : 118



MessageSujet: SAVE ME FROM MYSELF   Sam 10 Mai - 5:46



Séraphine Skyler



 

Jeux des apparences

Que la grâce des dieux t'accompagne, Séraphine « Séra » Skyler, Fille du Couchant. Que leur clémence te préserve des complots et de la périlleuse valse des poignards, toi qui a déjà affronté vingt-huit hivers et s'en est sorti indemne. Que tu sois ex-concubine, larronnesse au service des Maraudeurs ou simple vagabond, sache que c'est d'un œil intrigué que te jaugent les rois et les reines de jadis, passant tes jours au fil d'une rapière qu'on appelle Jugement. Puissent les augures du mois de septembre t'apporter prospérité et bonne fortune et puisse tes congénères de Askevale t'apporter leur appui et leur soutien dans les intempéries. Souhaite que ton statut de roturière t'empêche de glisser dans le gouffre de l'oubli et puisse ton cœur éperdu de veuvage trouver libération dans les neiges des Terres du Nord. Bienvenue au Cimetière des dieux, bienvenue sur Middholt, bienvenue sur l'échiquier...

Jeux des ambitions

Moralité : Le vol et le larcin... son mode de vie, ses valeurs. Agile de ses mains, pourquoi vouer ce talent à l'oubli ? Sans scrupules, sans remords, elle dérobe et glisse ses mains dans les poches béantes des nobles qui osent s'aventurer trop près d'elle. Si au départ, ces aventures criminels répondaient à un désir de survie, pour avoir une bouche bien remplie à l'heure du repas, maintenant, elles servent un but plus noble... s'il peut l'être. Désireuse d'aventure et de danger, la jeune femme subtilise les quelques pièces d'or pour la gloire mais surtout, pour redonner à ceux qui ne sont pas doués d'un tel talent que le sien. Passer inaperçue, briser des serrures, jouer la comédie pour repartir les mains pleines d'or, sont des moyens pour soulager les pauvres et apporter un peu de lumière dans les rues sales des basses-villes. Et aux yeux de ces marchands et nobles personnages dépouillés, elle n'est qu'une voleuse dont la tête décore les murs des avis de recherche.

Pleine de fougue, la jouvencelle ne manque pas d'ambitions et d'audace. Le danger et les risques ne l'effraient guère et, si elle est souvent dans le pétrin à cause de sa langue mal tournée ou de ses actions irréfléchies, Séraphine s'en sort toujours miraculeusement. Le fait d'avoir encore ses deux mains attachées à ses bras est en soi un miracle. Car la barbaresque femme s'adapte, endure et survit. La ruse est son arme... aussi tranchante qu'une épée. Alors que certains se munissent de boucliers et d'épaisses armures d'argent, la voleuse préfère les manipulations et jouer la comédie. Et ce jeu, elle en est devenue maîtresse. Ainsi, son ambition sans limites la pousse toujours plus loin, à grimper les échelons lugubres des Maraudeurs. Et même si des épreuves difficiles parsèment sa vie, la donzelle réussit encore à sourire, profiter des petits plaisirs de la vie comme un feu réconfortant aux abords de la mer ou quelques rencontres farfelues qui croisent sa route. Car Séraphine est faites de glaise et le danger est son sculpteur, elle est prisonnière de ses projets.

Mais cela ne l'empêche pas d'apprécier une vie emplie de tranquillité. Sous ses airs orageux se cachent une jeune femme calme, naturelle... qui a été profondément marquée par ses années passées chez les barbares des Iles Brûlées. Ayant gardé les influences de cette seconde famille, elle a adopté un grand nombre de leurs préceptes. Protectrice envers les plus faibles, elle a appris à vivre pour la communauté, se sacrifier pour ceux qui partagent sa vie.

Allégeance : Les souverains vont et viennent. Ils n'ont jamais eu d'impact sur les vies des fillettes comme elle, née et élevée dans la rue. La personne qui pose son postérieur sur le trône ne l'a jamais préoccupée. Elle n'est fidèle qu'à elle-même et ses proches. La askevaloise aux moeurs barbares respecte également les codes de la Guilde des Maraudeurs, ceux qui partagent le même style de vie qu'elle. Malgré son statut de vile voleuse, elle vient au service des démunis, volant aux riches pour redonner aux pauvres. Il fut un temps où elle obéissait uniquement à son mari, fidèle concubine prenant soin de leur fils. Mais depuis le sacrifice du petit garçon qu'elle a porté en son sein, par celui qu'elle croyait aimer, elle n'obéit qu'à elle-même. Farouche défenseure des infortunés, agile larronnesse qui goûte le larcin comme une drogue... les seigneurs et autres nobles sont les victimes de la jeune femme aux airs Krorag.


Jeux du passé


« Mon nom est Séraphine, Mains Agiles. Je suis fille des rues, destinée à une vie de larcin. Barbaresque Krorag née des entrailles askevaloises. Esclave sans chaînes et tendre concubine de Khan. Mère tâchée du sang d'un fils. Maraudeuse de l'Ombre, j'ignore qui je suis vraiment... et pourtant, je peux être ce que je veux. »
Des parents sans visage, c’est ainsi que Séraphine s’imagine l’apparence de ses géniteurs. Des inconnus qui partagent son sang, si ce n’est que cela. L’orphelinat où ils la déposèrent joua le rôle de famille. Ainsi, la petite ne connaît rien de ses origines. Elle pourrait être une princesse perdue, tout comme fille de putain. Mais gamine, elle chérissait l’idée qu’elle avait été séparée de ses parents pour une raison. Que quelque part, un roi pleurait la perte de sa pouponne. Mais avec le temps, la maturité et l'âge, force fut de constater qu'on ne viendrait jamais la chercher... qu'elle serait vouée à errer dans les rues sales de la basse-ville à jamais. Les autres orphelins composent donc sa seule famille. Petite bande de vauriens, ils sont toujours victimes des regards froids et méprisants de ceux qui se prétendent importants. Dans les rues askevaloises, Séraphine vieillit, amie de la misère... frêle et chétive car la faim est une compagne quotidienne. Tous ces habitants vêtus de doré, ceux qui vivent dans les châteaux qu'elle peut apercevoir de sa petite chambre de l'orphelinat, ne font que la répugner. Ils viennent d'un autre monde, l'un qu'elle ne connaît pas et ne connaîtra jamais. Elle en vient à les mépriser de tout son être et lorsqu'elle réussit son premier larcin, elle ne ressent aucun remords pour les propriétaires bourgeois des petits fruits qu'elle subtilisa pour ses camarades et elle. D'ailleurs, ce ne fut pas la dernière fois que la jeune donzelle se retrouva avec un bon repas dans la panse grâce à des bourses de pièces d'or qui ne lui appartiennent pas. Séraphine ne cesse, depuis ce jour, de dérober aux avares nobles qui sont de passage dans les rues où règne la misère. Et les larcins sont de plus en plus poussés, et de plus en plus audacieux.


« Depuis, elle n'a plus cessé, redoublant de célérité et d'imagination pour des vols de tout acabit qui ont plus d'une fois failli lui coûter une main »
Même si sa vilaine habitude manque de lui coûter des doigts, voir même une main entière ou sa tête, elle ne peut s'arrêter. Une fois qu'elle a goûté au larcin, elle le consomme comme une drogue. La tentative vaine de dérober l'aumônière d'un inconnu devient alors sa porte d'entrée dans le monde des Maraudeurs. Cet inconnu se trouve être l'un de ces maîtres de l'ombre. Et plutôt que de la passer au fil de sa dague, bien dissimulée dans sa cape, il arrête son geste et observe l'adolescente dont le corps se transforme lentement en celui d'une femme. Charmé par le visage vénusien et le caractère prometteur de la jouvencelle audacieuse, il lui promet des trésors, que son nom ne tombera jamais dans l'oubli grâce aux codes de la guilde des célèbres mais mystérieux voleurs. Le coeur de l'askevaloise s'emballe et elle intègre leurs rangs, rêvant d'une vie de princesse, rêve qui peuple ses nuits depuis qu'elle n'est que gamine. Mais, le destin se joue de la jeune fille. Après plusieurs succès et vols parfaitement orchestrés, elle s'introduit astucieusement dans le domaine d'un riche marchand mais, elle est surprise sur le fait et elle tente de fuir avec quelques biens précieux qui lui passent sous la main. Impuissante, elle est capturée et incapable de fuir ses poursuivants. Le propriétaire des lieux aurait très bien pu mettre fin à sa courte vie. Après tout, la Mort est chose banale parmi les orphelins et vauriens de son espèce. On lui passe plutôt les fers aux poignets, vulgaire prisonnière envoyée sur un navire qui l’embarque alors en direction de la terre hostile et inconnue des Îles Brûlées. Une fois pieds sur la terre chaude de l'archipel méridional, elle est vendue telle une esclave et quitte sa cage uniquement pour se retrouver servante, prisonnière de maîtres lui présentant des tâches humiliantes. Mais la fougueuse adolescente de quinze ans rêve déjà de s'échapper et avec l'aide de d'autres serviteurs, elle se faufile hors des griffes de leur maître.


« Inconscients de la menace qui les attendait à l'angle des gorges désertiques, ils rencontrèrent une horde d'ostrogoths qui les captura à leur tour, maudites vicissitudes. »
Craignant une punition des plus cruelles, la bande de sujets s'engouffre dans les terres dangereuses du désert pour, de nouveau, se trouver captifs d'une bande d'hommes au teint basané et aux moeurs primitives. Menés au reste de la tribu de nomades nommés Krorag, Séraphine voit avec horreur les hommes de sa cohorte être massacrés au nom de rites sacrés des plus barbares. Elle croit alors être victime du même sort dans les nuits à venir mais un guerrier colossal l'aborde avec une offre lui permettant de s'en sortir avec sa vie... Elle regarde l'homme des plus imposants, un guerrier prénommé Zorkharr, confuse et apeurée. Charmé par sa beauté et ses yeux couleur de ciel, le Krorag lui propose de partager sa vie et sa couche en devenant sa concubine, sa deuxième femme. Méfiante, Séraphine accepte avec la ferme intention de profiter de ce sursis pour fuir cette vie de servitude barbare. L'indomptable jeune femme se retrouve alors liée à ce rustre suite à une cérémonie si différente de celles que l'on célébrait dans les contrées askevaloises. Les nuits et les jours passent lentement, durant lesquels elle ne pense qu'à une chose, se dérober à ce destin. Elle constate rapidement que sa survie dans les terres arides de l'archipel est peu probable et que si elle échoue, ses dents risqueraient fort bien d'orner un charmant collier. Collier qui serait probablement offert à l'épouse légitime du Krorag qui la possédait. Après plusieurs mois passés dans la tribu, elle est prête à prendre ce risque absurde...


« Son possesseur lui arracherait les dents une par une avant d'en faire son holocauste si elle tentait de fuir. Des risques qu'elle aurait été prête à prendre, si le destin ne s'était pas fait espiègle. »
Chaque nuit... passées seule ou avec son nouvel époux, elle rêve de s'évader et de retourner sur les terres continentales de Middholt. Si elle n'a pas peur de périr dans le feu du désert, elle s'empêche cependant de prendre ce risque lorsqu'elle réalise qu'elle porte la vie. Comprenant qu'elle est enceinte, la jouvencelle abandonne toutes idées de fuite ou de folles aventures loin de la tribu. Des émotions tourbillonnantes l'envahissent suite à cette nouvelle. Joies et peurs. De concubine à future mère, elle intègre avec surprise les rangs de ses sauvages et apprend avec avidité leurs rites, leurs coutumes même si, elle le sait, elle ne sera jamais totalement une femme libre ni même une Krorag à part entière. Des mois d'une dure grossesse lui apporte alors l'étrange bonheur d'être mère. Elle donne naissance à un fils et à ce moment, elle est pleine de fierté, ressentant une réconfortante chaleur au creux de ses poumons lorsqu'elle pose pour la première fois ses yeux sur le petit corps du bébé. L'enfant ressemblait à son père, Zorkharr, mais arborait des yeux clairs et bleus comme ceux de Séraphine. Des moments heureux à élever ce fils qui faisait la fierté de son époux... un époux qu'elle se mit à apprécier, apercevant une tendresse sous cette carapace de rustre. Car même s'il est imposant et intimidant, il est le seul qui prit soin d'elle et la jeune femme se surprend alors à s'attacher au géant, ce fils qu'elle lui donna scellant leur union. Sept années passent durant lesquelles l'askevaloise devenue barbare s'accoutume aux moeurs des Krorag, adoptant plusieurs de leurs préceptes. Puis, elle regarde avec effroi son époux faire saigner l'ancien chef de la tribu lors d'un duel à mort. Zorkharr tue l'Ancien et prend alors sa place en tant que chef. Au départ, elle célèbre cet exploit de son époux, fière et pleine d'orgueil d'être la concubine d'un tel guerrier mais, sa joie se transforme en effroi lorsque Zorkharr décide d'acheter les faveurs de ses frères et soeurs tribaux en sacrifiant son propre fils... l'enfant que chérit tendrement Séraphine. Malgré ses cris, venin emplit de haine, ses suppliques et ses pleurs enragés, elle est obligée de regarder son fils être noyé pour la gloire de cet époux qu'elle croyait aimer. Impuissante, on lui arrache alors son seul enfant, celui qui avait donné un autre sens à sa vie...


« Elle lui souhaita les pires malheurs de l'univers, sans savoir que quelques mois plus tard, son voeu serait exaucé. »
Le coeur plein de rancoeur, elle s'éloigne de Zorkarr qu'elle ne peut plus regarder sans voir le visage d'un assassin, meurtrier d'enfant. Elle prit les dieux... peu importe leurs noms et peu importe qu'ils soient Krorag ou middholtiens. Qu'ils tournent leur regard puissant sur cet étranger qu'elle appelle époux et qu'ils lui fasse subir leurs colères. Et leur grande bonté, se manifeste un jour sur le grand Khan sous forme de rochers, une avalanche de pierres énormes qui tombent sur la tribu de nomades alors qu'ils traversent une gorge désertique et acérée. Dans la poussière et la confusion, Séraphine tremble... elle est terrifiée. Certaine que Zorkharr a succombé sous le poids des rochers, la donzelle réussit à se dérober avant que quiconque ne remarque son absence. Ne désirant pas être sacrifiée pour les déités barbares suite au trépas de son Khan, elle s’enfonce dans le désert qu'elle connaît maintenant parfaitement. Forte de cette expérience, elle s'échappe du désert brûlant et prend refuge à Sade où elle embarque sur un navire clandestinement et retrouve alors ses terres natales. Middholt. Perdue et bouleversée, elle retourne à Askevale où elle commence lentement à reprendre sa vie en main. De nouveau femme libre, elle tente de laisser derrière elle son statut de veuve et de mère pleurant son fils. Les souvenirs sont trop douloureux et elle décide d'aller de l'avant. Elle ne peut pas changer le passé malgré ses dons uniques. Alors, bien que de nouveau en sûreté sur les Terres de ses Ancêtres, elle arbore fièrement les influences Krorag, en faisant sa force plutôt qu'une faiblesse...


« Elle retrouva ses vieilles marottes de larronnesse, se jurant cette fois de gravir les échelons des Maraudeurs, avec comme but d'approcher le triumvirat... »
Chasser le naturel et il revient au galop. Quelques temps après son retour sur le continent, elle reprend ses vieilles habitudes de voleuse et retrouve quelques contacts utiles parmi les Maraudeurs, guilde qui l’accueille de nouveau dans ses rangs. Cette fois, elle est déterminée à gravir les échelons, obtenir la gloire en intégrant le cercle fermé des maîtres de l'ombre. Elle rêve d'être une reine, souveraine des Maraudeurs et Reine des Voleurs. Les années passent, cinq années durant lesquelles la barbare aux yeux d'étendue céleste se faufile dans les méandres de succès et de quelques déconfitures. Elle échappe de justesse à la prise d'Askevale par le Ravncrone et le Ebonhand, devenue maîtresse des ruelles et quelques cachettes utiles. Ainsi, elle réussit à éviter les batailles et son sang ne couvre pas le sol de la cité lorsque cette guerre de seigneurs se termine enfin. Elle voyage là où sa bourse est la plus remplie, où les défis sont les plus appétissants. Mais son passé semble l'avoir rattrapé et l'ombre de son colosse de mari la rattrape du labyrinthe de Ravenhole jusqu'à Ibenholt car un étrange personnage lui a appris récemment que son époux disparu, celui qu'elle croyait mort, se trouve tout comme elle, sur les territoires continentaux. Cette révélation éveille en elle des sentiments qu'elle refoule depuis cinq années. Doux soulagement ? Indomptable colère ? Elle craint avant tout de croiser sa route, sachant fort bien ce que le Krorag est capable de faire s'il décide de faire de sa concubine une martyre... Elle passe souvent sa main à son cou, réalisant avec effroi l'absence de cette figurine qu'elle portait auparavant fièrement. Cadeau qu'il lui avait offert lors de sa grossesse et qu'elle avait égaré lors de ses aventures audacieuses des dernières années. À chaque fois qu'elle ressent l'absence du collier arborant l'effigie divine sur sa nuque, elle tremble de peur... sachant très bien qu'elle pourrait croiser Zorkahrr au détour de n'importe quelle ruelle...


Jeux du réel

Pseudonyme/Prénom : dragon slayer, c'est mon surnom ou simplement DA... ou dada !  Amoureux  Âge : Le début de la vingtaine, l'ami. Localisation : New York, pour le moment du moins. RP : Une page Word ou plus en fait. Occupation: Âme perdue.  Yeux roses  Le mot qui vous décrit le mieux: Extraterrestre. Comment avez-vous découvert Frostfall ?: Bazzart, lorsque c'était encore un projet. Commentaire/Suggestion ?: You win or you die.  Superman 

© Quantum Mechanics
 




    Δ SHEKH MA SHIERAKI ANNI JALAN
    Watch for that moment... and when it comes, do not hesitate to leap. It is only when you fall that you learn whether you can fly. © par anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Panseuse d'Ibenholt

avatar
Panseuse d'Ibenholt
Afficher
ARRIVÉE : 01/04/2014
MURMURES : 726



MessageSujet: Re: SAVE ME FROM MYSELF   Sam 10 Mai - 10:26

Bienvenue & bon courage pour ta fiche !  Salut ! 


Things We Lost in the Fire
When the days are cold and the cards all fold. And the saints we see are all made of gold. When your dreams all fail and the ones we hail are the worst of all and the blood’s run stale. I wanna hide the truth. I wanna shelter you. But with the beast inside, there’s nowhere we can hide. — #d42845

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesse héritière d'Askevale

avatar
Princesse héritière d'Askevale
Afficher
ARRIVÉE : 31/03/2014
MURMURES : 261



MessageSujet: Re: SAVE ME FROM MYSELF   Sam 10 Mai - 10:28

Excellent choix ! Fou
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche !


dark paradise.
Every time I close my eyes, it's like a dark paradise.No one compares to you. I'm scared that you won't be waiting on the other side.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sa Majesté des Elfes

avatar
Sa Majesté des Elfes
Afficher
ARRIVÉE : 02/04/2014
MURMURES : 635



MessageSujet: Re: SAVE ME FROM MYSELF   Sam 10 Mai - 10:37

Notre Zor national est un grand chanceux!
Bienvenue sur Frostfall !  Fou 



Lay down your sweet and weary head. Night is falling, you have come to journey's end. Sleep now and dream of the ones who came before. They are calling from across the distant shore. Why do you weep? What are these tears upon your face? Soon you will see all of your fears will pass away. Safe in my arms you're only sleeping

(c) Bloody Storm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Ombre Pourpre

avatar
L'Ombre Pourpre
Afficher
ARRIVÉE : 29/03/2014
MURMURES : 308



MessageSujet: Re: SAVE ME FROM MYSELF   Sam 10 Mai - 10:54

wow à peine posté que le scénar est pris XD

Tu vas faire un heureux :3 (quoi que moi aussi car on a un lien Yeux roses )

Bienvenue en tout cas et bonne chance pour ta fiiiiche !


Fragrance of Blood
Down ! Bloody knife ! O, down ! Why does thy red face frown ? Why slash thus in the air, as o’er a throat laid bare ? See, the red blood-drops fall, trickling adown the wall. Ha ! How they follow me, like a dark gory sea. No rest by day or night, blood blinds my very sight. My lips are steeped in gore ! No peace ! No ! Nevermore !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Jeune Lion

avatar
Le Jeune Lion
Afficher
ARRIVÉE : 15/04/2014
MURMURES : 463



MessageSujet: Re: SAVE ME FROM MYSELF   Sam 10 Mai - 12:32

Bienvenue belle dame  Amoureux 


Just a cub no one ever taught how to roar
No one ever said you have to be dead and buried to be a ghost.

   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


Afficher



MessageSujet: Re: SAVE ME FROM MYSELF   Sam 10 Mai - 15:11

Bienvenue jolie Séraphine ! Bon courage pour ta fiche  Excité 

Revenir en haut Aller en bas

Lotus noir de l'Orkenenmyr

avatar
Lotus noir de l'Orkenenmyr
Afficher
ARRIVÉE : 09/04/2014
MURMURES : 536



MessageSujet: Re: SAVE ME FROM MYSELF   Sam 10 Mai - 17:55

Bienvenue sur Frostfall !
J'espère que tu t'amuseras bien parmi nous <3



crédit : code par quantum mechanics || gif par permanentmochakisses || #336633
“Lend me your hand and we'll conquer them all ; but lend me your heart and I'll just let you fall. Lend me your eyes, I can change what you see ; but your soul you must keep totally free.”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


Afficher



MessageSujet: Re: SAVE ME FROM MYSELF   Sam 10 Mai - 19:20

Bienvenue et bon courage pour ta fiche  Bisous 

Revenir en haut Aller en bas

Cerbère des Bas-Fonds

avatar
Cerbère des Bas-Fonds
Afficher
ARRIVÉE : 16/04/2014
MURMURES : 642



MessageSujet: Re: SAVE ME FROM MYSELF   Dim 11 Mai - 0:58

Aaah, vile larronnesse ! Arrogant
T'auras pas mes autres bourses. Mauvaise blague
Bienvenue à toi !


you won't be leaving here unharmed
This life, which had been the tomb of his virtue and of his honour, is but a walking shadow; a poor player, that struts and frets his hour upon the stage, and then is heard no more: it is a tale told by an idiot, full of sound and fury, signifying nothing.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


Afficher



MessageSujet: Re: SAVE ME FROM MYSELF   Mer 14 Mai - 18:06

Bienvenue à toi, et bonne chance pour la rédaction de ta fiche S\'Il te plaît

Revenir en haut Aller en bas

Mains Agiles

avatar
Mains Agiles
Afficher
ARRIVÉE : 10/05/2014
MURMURES : 118



MessageSujet: Re: SAVE ME FROM MYSELF   Mer 14 Mai - 21:09

merci tous! votre accueil me fait chaud au coeur
Vex et Dante, attention j'arrive!  Moi, moi ! 

je termine ma fiche ce soir d'ailleurs!



    Δ SHEKH MA SHIERAKI ANNI JALAN
    Watch for that moment... and when it comes, do not hesitate to leap. It is only when you fall that you learn whether you can fly. © par anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Roi d'Ibenholt, de Ravenhole & Askevale

avatar
Roi d'Ibenholt, de Ravenhole & Askevale
Afficher
ARRIVÉE : 31/03/2014
MURMURES : 182



MessageSujet: Re: SAVE ME FROM MYSELF   Jeu 15 Mai - 2:41

Bienvenue et bonne chance pour la fin de ta fiche !


le vol du corbeau annonce le charnier et sous ses ailes sombres se déploie l'ambition.

un homme responsable de ses actes est un homme de qui on peut tout craindre. Your mother's dead. Before long I'll be dead, and you and your brother and your sister and all of her children, all of us dead, all of us rotting underground. It's the family name that lives on. It's all that lives on. Not your personal glory, not your honor... but family. You understand ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pompei-rpg.forumactif.com

Mains Agiles

avatar
Mains Agiles
Afficher
ARRIVÉE : 10/05/2014
MURMURES : 118



MessageSujet: Re: SAVE ME FROM MYSELF   Ven 16 Mai - 8:12

Merci cher roi de tous les royaumes  :3 
Ma fiche est terminée ! J'attend l'approbation de mon Zor chéri  Léchouille 



    Δ SHEKH MA SHIERAKI ANNI JALAN
    Watch for that moment... and when it comes, do not hesitate to leap. It is only when you fall that you learn whether you can fly. © par anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Édenteur

avatar
L'Édenteur
Afficher
ARRIVÉE : 18/04/2014
MURMURES : 438



MessageSujet: Re: SAVE ME FROM MYSELF   Ven 16 Mai - 11:36

Je suis admirablement surpris par la qualité de cette fiche, le personnage est parfaitement compris et la plume est très agréable !  Fou En amour 
Aucun commentaire à faire, de mon côté c'est validé avec plaisir  Laisse-moi tranquill 




- "On fait quoi ?" "Valeurs sûres : on leur éclate la gueule."

- Un homme averti en vaut deux ; un Krorag averti tape sur le deuxième.

- Plan B : Réessayer le plan A, plus fort.

- La faim justifie les moyens.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Prince aux Fers

avatar
Prince aux Fers
Afficher
ARRIVÉE : 06/02/2014
MURMURES : 1205



MessageSujet: Re: SAVE ME FROM MYSELF   Ven 16 Mai - 12:12

En lisant ta fiche, je me suis rendu compte que je ne t'avais pas souhaité la bienvenue ! Honte sur moi et sur mon nom, du coup, et bienvenue à toi Fou

Mais passons aux choses sérieuses :héhé:En réalité, c'est simple: j'ai beaucoup apprécié ta fiche ! C'est très bien écrit, très agréable à lire et tout me semble cohérent ! De plus, tu as reçu la bénédiction de Zorkhaar, donc tout me semble bon ! Puisse ta route ne pas recroiser celle de l'Édenteur de si tôt, c'est vrai que le coup de l'enfant sacrifié, c'était un sérieux motif de divorce Pété de rire

Bref ! J'ai donc l'honneur de te valider officiellement ! Bienvenue !

   


   

Validé(e) !  

Félicitations, très cher pion, et bienvenue sur l'échiquier de Frostfall. Gare à toi, parce qu'ici, la félonie est un plat qu'on sert à toutes les sauces...

   N'oublie pas de recenser ton avatar et de rédiger ta fiche de lien dans la section gestion des personnages. Si tu souhaites avoir ton rang personnalisé, c'est ici que tu dois te rendre !

   Sur ce, nous te souhaitons bon jeu sur Frostfall et espérons que la Fatalité te sera favorable !

   


-
Lorkhan Ravncrone,
hand of the king and heir to the throne
« Anger is running through my vains, so fucked it's driving me insane. No health, no hope, nothing but pain. 30 years to go you said i should be the best, you said i have to prove myself, you said we're a family. 30 years ago. Stuck in the holy money game, gave me a number for a name, stole my life and kept the change. Hey man there's a riot goin'on ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Afficher



MessageSujet: Re: SAVE ME FROM MYSELF   


Revenir en haut Aller en bas
 

SAVE ME FROM MYSELF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» Lena& Carmelia ♦ save me ~
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» [Mécanisme] Système de fichiers save et MAJ du jeu
» Save the last Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FROSTFALL :: Personnages :: Présentations des personnages :: Présentations validées-