La nouvelle version de Frostfall est arrivée ! Rendez-vous dans ce sujet pour en savoir plus.
Avis aux nobles, n'oubliez pas de recenser votre maison ici, si ce n'est déjà fait.
N'oubliez pas de voter pour Frostfall sur les top-sites une fois toutes les deux heures ! Plus on a de votes, plus on a de membres.

Partagez | .
 

 There's no Mystery Left [ Helenwënn - Nelrenethys ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Sa Majesté des Elfes

avatar
Sa Majesté des Elfes
Afficher
ARRIVÉE : 02/04/2014
MURMURES : 635



MessageSujet: There's no Mystery Left [ Helenwënn - Nelrenethys ]   Lun 7 Juil - 12:22




Flashback, quelques jours plus tôt

L

...........a Grande Mascarade et son bal réunissant les hautes têtes des cimes se faisaient de plus en plus imminents, l'approche des festivités emplissait toujours plus la cité d’allégresse et nombre de cargaisons d'horizons diverses étaient livrées chaque jour au palais de Jernvugge, prévoyant une réception des plus fastueuses. Malgré l'ivresse massive d'Ibenholt, la reine Nelrenethys n'était pas emportée par ce torrent pourtant contagieux. Oh, elle aurait pu l'être, de bon gré, si elle n'avait reçu en pleine figure le dessein d'une menace perpétrée par ses hôtes du moment. En cette heure troublée elle ne savait rien de plus, baignée dans cette incertitude paralysante, elle se confinait dans la modeste sécurité de ses appartements qu'elle ne quittât sous aucun prétexte, préférant la pesante solitude et la douloureuse confrontation à ses pensées aux mondaines rencontres qu'offrait sa présence dans les terres du Nord. Tous lui apparaissaient désormais comme de potentiels ennemis, désireux de voir sa couronne lui glisser du chef et faire plonger son nom dans l'oubli. Ainsi reclus, elle n'avait guère d'autre loisir que de songer à la missive qu'elle relisait sans cesse, essayant d'en comprendre le sens et l'exacte provenance.
En son fort intérieur, elle doutait que quiconque puisse lui donner les réponses adéquates, quant à interroger les principaux intéressés, il en était hors de question. Un tel affront ne saurait être passé sous silence et la gravité des accusations ne pourraient les laisser de marbre. Ne voulant pas faire de vague et au contraire se faire la plus discrète possible, il ne lui restait qu'un moyen, quelque peu détourné, de s'enquérir de vérité.
La souveraine y avait songé dès sa première lecture, mais ne voulait partager son désarroi et ses maux avec quiconque. Cependant si quelqu'un pouvait apporter une vision supplémentaire à l'affaire, c'était bien la mystique Helenwënn, douce elfe prêtresse de Catharis résidant aux abords de la cité. La belle aurait sans doute, grâce à son pouvoir, un droit de regard sur les réelles intentions des Ravncrone, mais faire aveux de spectre aurait été ouvrir ses plaies à une connaissance pouvant tout aussi lui vouloir du mal. Ainsi la décision ne fût aisée à prendre, mais dans sa quête de lumière, Nelrenethys s'y résigna. S'accoutrant de façon à ne point être reconnue, préférant une cape de voyage sombre aux atours soignés de sa toilette habituelle, laissant de côté les bijoux et autres éléments d'apparat soulignant son royal lignage, aussi humble et dépourvue d'artifices qu'au premier jour, sa majesté quitta le palais au crépuscule et s'engouffra dans les boyaux de la glaciale ville endormie. Elle ne croisa que quelques badauds qui ne s'imaginèrent en rien qu'ils venait de côtoyer l'espace d'un instant la souveraine du peuple ancestral, et le chemin qui la menait chez la prêtresse ne fût que plus paisible. Aussi après près d'une heure de déambulation dans les venelles gelées de la capitale, elle arriva à la porte la plus à l'Est, modeste fort gardé par quelques soldats et s'engouffra dans la nuit par les grilles qui s'ouvrirent sur son passage. Au loin elle apercevait une minuscule chaumière de laquelle se dégageait les lumières dansantes d'un feu de cheminée, accompagné par des volutes s'éparpillant aux vents. S'engageant sur le petit sentier de terre menant à la cahutte, la reine arriva bientôt devant la maigre porte de la bâtisse. Quelques coups du cercle de fer scellé en son centre permirent d'alerter la résidente. « Helenwënn ! C'est moi, Nelrenethys, laissez moi donc entrer, j'ai à vous parler d'une chose … importante ... » Clamât-elle en tambourinant dans le froid.



Lay down your sweet and weary head. Night is falling, you have come to journey's end. Sleep now and dream of the ones who came before. They are calling from across the distant shore. Why do you weep? What are these tears upon your face? Soon you will see all of your fears will pass away. Safe in my arms you're only sleeping

(c) Bloody Storm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Prêtresse de Catharis

avatar
Afficher
ARRIVÉE : 23/06/2014
MURMURES : 128



MessageSujet: Re: There's no Mystery Left [ Helenwënn - Nelrenethys ]   Mar 8 Juil - 12:28

Fiche © Quantum Mechanics


There's No Mystery Left

Helen & Nelrenethys


Les maladies à Ibenholt n’épargnaient personne. Helen venait tout juste d’apprendre qu’un jeune garçon venait de succomber suite à un mauvais rhume. Si jeune et déjà enlevé par la vie… Ceci fit réfléchir profondément la jeune elfe. Elle aussi aurait pu décédée très jeune, lors de sa chute, si la déesse Catharis, qu’elle remerciait encore aujourd’hui, n’était pas venue à elle. Depuis, Helen s’est vu accordé un don, celui de double vue. Bien qu’elle ne puisse réellement l’utiliser quand ça lui chantait, Helen s’était exercée depuis plusieurs années, et les progrès furent très importants. Aujourd’hui, elle pouvait parfois rendre service à ceux qui lui demandaient, et voir ce que l’avenir leur réservait. C’était ainsi qu’elle était devenue oracle du roi Kalanar. Roi qu’elle avait servi avec amour et compassion, sans jamais remettre en doute ses actes. Aujourd’hui ce roi n’était plus de ce monde. Les Usurpateurs avaient eu raison de lui. Ce souvenir, aussi loin était-il, arrivait toujours à faire couler une larme ou deux le long de son visage, mais Helen se ressaisissait toujours très vite et ne voulait afficher sa tristesse.

Ayant ainsi préparé tous les rites nécessaires pour le passage dans l’eau delà du jeune garçon, Helen se décida de rentrer chez elle et allez se reposer. La journée n’aura pas été facile, et il fallait dire qu’elle dormait mal depuis quelques jours. Ses rêves, ou plutôt ses cauchemars, lui rappelaient sans cesses les images de la Nuit des Larmes. Nuit qu’elle préfèrerait oublier et pendant laquelle elle aurait dû agir. Elle s’en voulait fortement. Pourquoi ? Car elle n’avait pas réussi à les prévenir à temps. Elle n’avait pas utilisé son don, ou plutôt son don ne s’était pas présenté cette fois-ci. Elle se sentait coupable, coupable de la mort de son peuple, qui a été tué, massacré. Sans pitié, sans honneur. Les hommes des Usurpateurs s’étaient attaqués aux femmes et aux enfants qui ne pouvaient se défendre. C’était honteux, et depuis ce jour, Helen s’était promit de les venger. Elle ne savait pas encore comment, mais elle le ferait.

Arrivée dans sa modeste chaumière, Helen s’empressa d’allumer un feu dans sa cheminée. Non pas pour exercer son don, ou demander une vision à la déesse Catharis, mais tout simplement pour se réchauffer. Il faisait froid dehors, très froid. Ce temps rendait Helen encore plus attristée par toute cette situation. Si l’ambiance générale régnant dans le royaume était très différente depuis l’arrivée des usurpateurs, le temps lui s’était encore plus gâté. L’elfe essaya de se réchauffer les mains, quand tout à coup des coups à sa porte la firent sursauter. Pendant son trajet pour aller l’ouvrir, elle écouta attentivement ce que disait la mystérieuse personne. Mystérieuse personne qui n’était autre que Nelrenethys.

Nelrenethys était la reine des elfes austraux. C’était une femme qu’Helen admirait en quelques sortes. Bien que les nordiques et les austraux n’ont pas toujours baignés dans une harmonie parfaite, Helen savait que la reine était un atout principal, et un point d’ancrage dans sa revanche contre le pouvoir en place. La jeune brune se dirigea vers la porte, l’ouvrir délicatement pour voir si c’était bien la personne qu’elle prétendait être. Pas de doute, on reconnaissait la reine elfique en quelques secondes, c’était bien elle. Même si elle s’était annoncée quelques secondes plus tôt, Helen était un peu choquée de sa venue si tardive. « Entrez ma Reine, entrez. Je suis désolée, je ne vous attendais pas ». Elle s’empressa de prendre les fioles et bocaux qui trainaient sur la grande table qui ornait la pièce, et les rangea dans les étagères de la cuisine. La pièce était quelque peu en désordre, mais Helen savait que Nelrenethys n’était pas venue ici par simple courtoisie. Elle-même avait dit qu’elle avait quelque chose important à lui dire. Helen lui fit signe de s’asseoir sur une chaise, et fit de même. « Dîtes moi ma Reine, qu’est-ce qui vous amène dans mes modestes quartiers ? ». Helen fixait Nelrenethys dans les yeux, et et esquissa un sourire. Elle aimait être en sa compagnie, bien qu’elle ne soit pas fréquente.



« Pour les innocents le passé peut être une récompense mais pour les traitres ce n’est qu’une question de temps avant que le passé ne leur livre ce qu’ils méritent. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sa Majesté des Elfes

avatar
Sa Majesté des Elfes
Afficher
ARRIVÉE : 02/04/2014
MURMURES : 635



MessageSujet: Re: There's no Mystery Left [ Helenwënn - Nelrenethys ]   Mer 9 Juil - 21:44




Flashback, quelques jours plus tôt

L

...........a surprise était clairement lisible sur le beau visage de la jeune elfe, et aussi inattendue soit cette visite, elle ne semblait avoir cure de l’opiniâtre arrivée de la reine et l'accueilli avec une chaleur toute bienvenue en cette froide soirée. Sa bienveillance n'avait rien à envier à celle de ses cousins austraux, peut-être son dévouement avait eu raison de la glace dont les siens étaient faits depuis des siècles. Voyant que les lippes purpurines de la demoiselle s'étiraient en un sourire amical, Nelrenethys, touchée, ne put que répondre de même. Bien qu'interrompue à un moment où elle ne s'attendait point à être dérangée, Helenwënn avait l'air tout à fait fraîche et disponible malgré la journée déjà écoulée. «  Je ne m'attendais guère à venir vous voir aussi tôt... Du moins, … aussi tard devrais-je dire. » Répondit la souveraine en refermant la porte derrière elle, laissant la tiède atmosphère imprégner sa carcasse refroidie par une pérégrination nocturne. «  Veuillez accepter mes excuses quant à ma venue, j'aurais sûrement dû vous prévenir de mon arrivée à Ibenholt ainsi que de ma présence chez vous ce soir, ce n'était guère prévu je dois vous l'avouer, mais cela répond à une situation d'urgence, il me fallait à tout prix vous voir, Helen. » Continua t-elle en retirant sa cape humide, dévoilant un accoutrement tout aussi éloigné de ses parures habituelles, une vieille robe de bure usée empruntée à une quelconque domestique de Jernvugge. S'approchant des braises crépitantes dans l'âtre d'une modeste cheminée, l'ancestrale laissa le silence faire son œuvre un instant, le temps que son interlocutrice prenne la mesure des circonstances ayant fait venir sa majesté des Elfes en sa demeure. Cela na tarda guère. « Dîtes moi ma Reine, qu’est-ce qui vous amène dans mes modestes quartiers ? » Entama t-elle en s'installant dans un moelleux fauteuil qui devait servir à son office. Une fois les mains devenues brûlantes et rougeâtres, son habileté toute retrouvée, Nelrenethys prit place en face de la prêtresse tout en balayant la pièce du regard. « Il s'agit là d'une affaire confidentielle, Helen. Ce dont je vais vous parler, ce que je vais vous montrer, ne doit strictement sortir de votre bâtisse. Il en va de ma sécurité, probablement de la votre … Je doute que vos murs aient des oreilles comme c'est le cas au castel, mais je dois m'assurer de votre honnêteté. Il s'agit d'une chose grave, très grave. Il semblerait que je suis en ces terres le point de convergence d'un terrible complot, menaçant ma personne ainsi que mon peuple ... » Tout en racontant les raisons de cette entrevue, l'ancestrale retira de son décolleté un parchemin froissé qu'elle déposa sur la petite table basse qui séparait les deux assises. «  Tout comme moi vous êtes au fait de la difficulté de notre race à faire le poids contre ces mortels qui nous rabaissent sans cesse et malmènent notre existence, trop longuement entachée de leur méfaits. J'aurais besoin de vos lumières concernant cette missive. » Continua t-elle en désignant le papier. «  Si ce don que Catharis vous a offert serait d'une quelconque utilité face à l'incompréhension dont je suis victime depuis que je suis au courant de ce qu'il se trame dans mon dos. » Avant qu'Helenwënn ne puisse agir, l'elfe entreprit de déplier le document afin que son contenu soit lisible par la mystique, le tournant dans sa direction, les caractères déjà vieillis commençaient à s'effacer mais le contenu était toujours compréhensible.

Une telle occasion ne s'est pas présentée depuis des années. Dans trois jours, la Reine Nelrenethys viendra salir les allées d'Ibenholt, elle ainsi que toute sa troupe venus tout droit de Sorhelm. Je mets sur sa tête dix mille pièces d'or, à quiconque fera chuter son nom.

L. Ravncrone



« Les enfants freux. » Marmonnât Nelrenethys en détournant les yeux de ce mot qu'elle n'avait que trop analysé et qui résonnait dans son esprit comme un glas répétitif toujours plus oppressant.



Lay down your sweet and weary head. Night is falling, you have come to journey's end. Sleep now and dream of the ones who came before. They are calling from across the distant shore. Why do you weep? What are these tears upon your face? Soon you will see all of your fears will pass away. Safe in my arms you're only sleeping

(c) Bloody Storm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Afficher



MessageSujet: Re: There's no Mystery Left [ Helenwënn - Nelrenethys ]   


Revenir en haut Aller en bas
 

There's no Mystery Left [ Helenwënn - Nelrenethys ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Partenariat] Mystery Orphanage
» Mystery Orphanage [La magie est partout !]
» Mystery Orphanage
» 03. This is the way you left me
» You left, I died ▲ John -retrouvailles- [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FROSTFALL :: Ibenholt :: Quartier des Chaumes-