La nouvelle version de Frostfall est arrivée ! Rendez-vous dans ce sujet pour en savoir plus.
Avis aux nobles, n'oubliez pas de recenser votre maison ici, si ce n'est déjà fait.
N'oubliez pas de voter pour Frostfall sur les top-sites une fois toutes les deux heures ! Plus on a de votes, plus on a de membres.

Partagez | .
 

 Catch me if you can — VEXINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mains Agiles

avatar
Mains Agiles
Afficher
ARRIVÉE : 10/05/2014
MURMURES : 118



MessageSujet: Catch me if you can — VEXINE   Mer 9 Juil - 3:52

Fiche © Quantum Mechanics

Catch me if you can


Vex & Séraphine


 
L
ors de la fameuse nuit de la Mascarade, Séraphine avait introduit le palais royal pour se rendre dans le Tombeau et libérer un Sycophante sous les ordres de leur chef, Vex Strider. La rencontre qu'elle y avait fait l'avait bouleversée, la ramenant dans le passé tel une claque en plein visage. Une fois la mission accomplie, elle avait libéré son ancien mari, celui qu'elle croyait six pieds sous terre. Puis, en le perdant de vue lors des violences de la nuit, la voleuse avait décidé de profiter de l'occasion pour subtiliser quelques objets dans les appartements royaux. Rien de plus simple... alors que tous se portaient aux chevets des enfants Corbeaux, elle avait aisément mis la main sur des bourses et quelques colliers précieux. Elle était d'ailleurs partie avec une dague sertie d'or et de gravures que la jeune femme ne pouvait lire. Au départ, elle avait cru que cela appartenait au roi, l'Usurpateur et tout de suite, elle avait su qu'elle pourrait en tirer beaucoup de pièces. Une fois cet artefact inestimable en main, elle était partie, avait disparue dans l'ombre. Cela faisait plusieurs semaines qu'elle tentait de vendre l'objet. Elle avait trouvé de nombreux intéressés mais désirait en tirer plus... toujours plus...


C
e soir-là, elle prend place dans la petite auberge qui lui a souvent servit de toit, de demeure temporaire. Fille des rues, elle n'a jamais eu de chez-soi. Ballottée d'un foyer à l'autre, d'un pays à l'autre, elle est maintenant accoutumée aux auberges et maisons de fortune. Et le Rossignol était l'endroit parfait pour ne pas attirer les regards, rester loin de la cour et des nobles freux toujours plus avides de pouvoir. Séraphine cache la fameuse dague dans ses grandes manches de fourrures. Elle observe l'objet avec curiosité. Cette arme a-t-elle déjà servi à couper la gorge d'un roi ? D'une reine ? Est-ce une lame de cérémonie ou de sombres secrets se cachent-ils derrière ? La jeune femme aux airs barbares est intriguée, mais se fiche un peu de la signification de cet objet. Tout ce qu'elle veut, c'est l'or qu'elle peut en tirer. Les reflets argentés de la petite dague viennent briller dans les prunelles aussi glaciales que les montagnes du Nord de l'askevaloise. Patiente, elle attend depuis le coucher du soleil la venue d'un prétendant à la dague. Par message, elle l'avait prié de la rejoindre dans cette auberge. Assise à la table la plus discrète possible, près des immenses fenêtres, elle sait comment se sortir d'une mauvaise situation et possède toujours un plan de sortie. Le fait que l'intéressé ne lui ait pas donné de nom inquiète la jeune femme qui déteste les manigances et les secrets. Mais elle avait accepté un tel rendez-vous et elle attendait dans la salle commune de l'auberge alors que des ivrognes fêtent à ses côtés. Elle les ignore, buvant un gorgée de sa gourde de cuir remplie de sève de chêne. Habitude imprimée en elle depuis son séjour chez les Krorags, Séraphine porte le liquide à ses lèvres pulpeuses. Elle boit l'eau purificatrice et lève des yeux vers le comptoir tout en déposant discrètement la dague sur la table. Ainsi, son client pourrait l'identifier rapidement au lieu d'errer sans but dans l'auberge à la recherche de la vendeuse. Le propriétaire des lieux observe Séraphine, visiblement agacé de constater qu'elle n'a pas l'intention de commander quelques bières. Mauvaise cliente, elle le sait très bien et le défie un instant du regard.

ELLE TOURNE ALORS LES YEUX ET APERÇOIT UNE SILHOUETTE APPROCHER. D'UN SIGNE DE LA MAIN, ELLE L'INVITE À S'ASSEOIR DEVANT ELLE.
I
ntriguée et incertaine, elle étudie l'étranger couvert d'une ample capuche. Ne pouvant voir son visage, elle penche la tête pour essayer de dissimuler ses traits. Ce ne pouvait être que son client, sinon... qui aurait bien pu vouloir l'approcher ? Elle, l'étrange sauvage au regard de ciel. La Skyler reprend alors la dague et la fourre dans son petit manteau, ne faisant pas confiance au nouveau venu. « Si c'est pour la dague, je veux voir mon or, si non... fous-moi le camp. » D'un mouvement vif de la main, elle lui pointe la porte puis, elle croise les bras sur sa poitrine, signe de son mécontentement. Elle analyse l'homme qui s'asseoit alors devant elle et croit un instant le reconnaître. Certaine de l'avoir déjà vu quelque part, elle se penche vers l'avant pour apercevoir son visage sous la capuche. En fait, elle se fiche bien à qui elle vend le maudit objet, mais l'inconnu attire l'attention de Séraphine. Pourquoi la cape et toute cette dissimulation ? Est-il vraiment là pour la transaction ou de plus sombres desseins le motive ? Les doigts de sa main droite viennent se glisser près du fourreau de la petite lame qu'elle tente de vendre. Elle est méfiante mais bientôt, elle commence à reconnaître le nouveau venu et laisse lentement baisser sa garde. Strider ?



    Δ SHEKH MA SHIERAKI ANNI JALAN
    Watch for that moment... and when it comes, do not hesitate to leap. It is only when you fall that you learn whether you can fly. © par anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Catch me if you can — VEXINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Topic Catch
» Catch WWE
» Extreme Catch
» Topic Catch
» Paris en ligne sur le catch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FROSTFALL :: Ibenholt :: Quartier des Forges :: Le Rossignol-