La nouvelle version de Frostfall est arrivée ! Rendez-vous dans ce sujet pour en savoir plus.
Avis aux nobles, n'oubliez pas de recenser votre maison ici, si ce n'est déjà fait.
N'oubliez pas de voter pour Frostfall sur les top-sites une fois toutes les deux heures ! Plus on a de votes, plus on a de membres.

Partagez | .
 

 Questions, relations, et tutti quanti.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fou

Invité


Afficher



MessageSujet: Questions, relations, et tutti quanti.    Lun 14 Juil - 13:52

Salut à tous !

Déjà, félicitations pour ce forum, et en particulier son design, sobre et sombre, qui colle à merveille au thème local !


Ceci étant dit ... j'aurais besoin de quelques réponses pour étayer l'idée qui me trotte dans la tête.


Primo, pour ce qui est de l'avatar, il me semble bien que Tabrett Bethell ( http://38.media.tumblr.com/tumblr_ldxdvbWSMA1qd5b1ho1_500.jpg ) est libre. C'est exact ?

Secundo, concernant le personnage en lui-même, l'histoire de départ (absolument originale, et pas du tout tirée d'un livre dont je tairais le nom) serait celle d'une bâtarde d'une famille noble, recueillie par l'une de ses deux branches (paternelle, maternelle, qu'importe) et entraînée pour devenir un espion depuis son enfance, avec comme couverture un métier subalterne (chambrière, servante, quelque chose dans ce genre-là). Reconnue ou pas par la famille en question, c'est à voir (mais j'imagine que ce sera négatif, vu comment les bâtards sont considérés). Sauf qu'elle commet une boulette, se fait repérer/capturer en territoire hostile. Paf, la famille concernée nie son existence, la laisse moisir dans un cachot, avec sûrement tortures à la clé. Considérée comme morte, bien sûr, mais en fait non, elle parvient à s'enfuir, non sans casse, et entame une carrière à son compte, finissant par intégrer les Maraudeurs, jusqu'à devenir l'un des Triumvirs, à ce moment précis de l'histoire du forum.

Bon, c'est résumé vite fait, pas forcément d'une originalité folle, mais devrait y avoir moyen de faire quelque chose avec, non ?

Okay, j'imagine que tout le monde a reconnu l'Assassin Royal, comme source d'inspiration pour le début de son histoire, hein ?


Tout ça m'amène au troisième point ... les relations. Donc, fort logiquement, je chercherais  deux catégories de relations à inclure dans ma fiche :

- Famille : papa, maman (quoique peu probable, j'imagine, vu que le personnage dépasserait la trentaine, mais sait-on jamais !), frangin, frangine, cousin, cousine, direct ou au second/troisième degré, ... Pas de vengeance aveugle à prévoir de sa part, plutôt l'idée d'une relation ambiguë, entre rancœur et restes du conditionnement d'antan.
- La Maison/famille dans le fief de laquelle elle a foiré. Personne qui l'aurait surprise, capturée, interrogée de manière plus ou moins violente, ... Là, encore, pas de vendetta à redouter (mauvais pour les affaires, ça oui !). Plutôt de l'ordre du moustique : si elle peut se permettre de vous piquer un peu sans se faire écraser en retour, elle n'hésitera pas !



Bah non, c'est pas encore la fin. Parce que, comme d'habitude, mon cœur balance entre deux options. L'autre idée qui trotte dans ma caboche, toujours avec le même avatar, serait d'en faire une Sentinelle. D'où :
- Est-il envisageable qu'une femme d'une trentaine d'années (noble, bien sûr) vienne d'être nommée au poste de Chancelier ? Quand bien même son autorité serait contestée par ses propres troupes, cela ne me dérangerait pas (au contraire). Je voudrais juste savoir si la chose est possible.
- Dans le même ordre, les Sentinelles sont-elles rigoureusement indépendantes pour toute promotion dans leurs rangs, ou bien le(s) pouvoirs royaux peuvent-ils influencer leur décision ? Quand on voit que les rois les ont forcées à ouvrir l'accès à l'île, est-il possible qu'ils aient, par la même occasion, fait du forcing pour obtenir la nomination de quelqu'un à la tête des Sentinelles ?
- Etant donné la réputation actuelle des Sentinelles (parias, nid de repris de justice et de gibiers de potence), j'imagine qu'on pourrait très bien choisir d'y exiler une noble un peu trop remuante (fidèle à Dragonfall ou à l'ancien roi Elfe). En gros, en lui posant l'alternative suivante : soit elle l'intègre et prête serment, soit elle finit victime d'un malencontreux accident ... Vrai ?

Et ça devrait être tout. Pour le moment ...  Vicieux 

Voilà, merci de m'avoir lu, et passez tous une bonne journée !

Revenir en haut Aller en bas

Reine consort d'Ibenholt

avatar
Reine consort d'Ibenholt
Afficher
ARRIVÉE : 24/11/2013
MURMURES : 1919



MessageSujet: Re: Questions, relations, et tutti quanti.    Lun 14 Juil - 15:55

Salut à toi ! I love you

Bah tout d'abord, je tiens à te remercier pour les compliments et je te léchouille juste pour t'intéresser à notre petit communauté frostienne.  Amour 
Allons directement dans le vif du sujet.  Chaise 

En effet, Tabrett Bethel est entièrement libre ! Tu pourras sans problème te faire les dents sur sa jolie blondeur. Pervers

En ce qui concerne ta première idée, je me permets de dire qu'elle est assez intéressante (et que nan, j'ai pas compris la référence du coup, tu peux me fouetter Se cacher dans une b). C'est possible, en effet, qu'elle soit bâtarde et entraînée à devenir espionne. Évidemment, il faut bien le justifier : pourquoi la famille en question a-t-elle besoin d'une espionne ? Pourquoi risquer qu'on découvre la véritable ascendance de ton personnage (qu'elle est un enfant illégitime, en somme) ? Parce que bon, faut pas oublier qu'un bâtard finit par être découvert surtout s'il vit sous le même toit que le père fautif ou la mère fautive et après, impossible de dire qu'il n'est pas de soi. Par contre, il est peu probable que si elle se fait prendre elle soit torturée. Une espionne découverte peu, certes, moisir dans un cachot, mais de là à valoir des efforts de la part d'un tortionnaire (à moins que la famille qu'elle espionnait souhaite lui soutirer des informations sur ceux qui ont commandité qu'on l'espionne) sans but précis, c'est hautement improbable. Razz
Évidemment, vu son âge, elle peut très bien avoir grimpé les échelons pour devenir triumvir des Maraudeurs, ça me semble très plausible. Encore-là, il faudra bien justifier le tout, puisque pour devenir triumvir, il faut exceller dans son art et rapporter gros aux Maraudeurs (tout est basé sur l'argent que tu peux leur rapporter en fait. Plus tu en rapportes, plus tu mérites de reconnaissance et de pouvoir).

En ce qui concerne les relations, je ne peux pas t'aider de mon côté. Tout dépend de la famille que tu souhaites intégrer. Évidemment, tu pourras être la bâtarde d'un oncle Clanfell sans problème, mais il ne faut pas oublier que les lions sont assez surveillés... au point qu'on sache facilement qui est un bâtard de la famille et qui ne l'est pas. Si tu souhaites vraiment tabler sur le fait qu'on ne connaisse pas les antécédents familiaux de ton personnage, je te suggérerais sans doute une famille plus mineure (une famille banneret d'une des maisons principales), comme ça tu risques de passer plus inaperçue. Wink

L'idée des Sentinelles maintenant. Elle me plaît aussi énormément. Seul bémol : son sexe. Si tu m'avais dit vouloir incarner un homme dans la trentaine qui serait devenir chancelier au vu de ses liens avec les Dragonfall et les seigneurs des Ashlands, j'aurais accepté sans problème. Mais vu qu'elle est une fille (et que la société middholtienne est assez patriarcale) et qu'elle est postée chez les Sentinelles (qui sont moins permissifs concernant les demoiselles que les Chevaliers d'Airain, par exemple), c'est hautement improbable, voire impossible. Si tu souhaites te tourner vers cette option, je te suggérerais un poste un peu moins élevé. Pourquoi pas vice-chancelier ? Si, par contre, tu choisis ce titre, il ne faut pas oublier que ton personnage doit avoir servit longtemps chez les Sentinelles et doit être un élément indispensable de l'organisation.

La noblesse n'est pas ce qui est le plus important chez les Sentinelles. Mis à part pour le Chancelier qui est obligatoirement un noble, les hautes fonctions sont réservées aux gens de talent et aux éléments indispensables de la faction. Certes, j'imagine que les rois ont une certaine marge de manœuvre en ce qui concerne l'administration de la guilde (que ce soit à travers les moyens financiers octroyés ou le patronage), mais ils ne peuvent directement nommer les potentats, puisque les Sentinelles veulent garder une certaine indépendance et une importante autonomie. Donc oui, ça me semble possible que les rois aient forcé la main aux Sentinelles pour promouvoir un nouveau chancelier, mais il est peu possible qu'ils aient nommé une femme à la tête de l'organisation... ils ne cherchent pas non plus à créer une révolte et une mutinerie au sein des Sentinelles.
En ce qui concerne l'exil d'une noble agitatrice chez les Sentinelles, c'est tout à fait possible. Mais il ne faut pas oublier que si elle a fait quelque chose de trop grave, il y a fort à parier qu'elle aurait été envoyée à la potence plutôt qu'au Pont d'Alfeynheim. Il faut donc nuancer son implication dans des trucs séditieux.

Alors voilà ! J'espère avoir répondu moindrement à tes questions. Léchouille de chat
Si tu en a d'autres, n'hésite pas, nous sommes là pour ça ! S\'Il te plaît


it lies in all of us
« It will stir... Open its jaws and howl. It speaks to us, guides us. Passion rules us all and we obey. What other choice do we have ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fou

Invité


Afficher



MessageSujet: Re: Questions, relations, et tutti quanti.    Lun 14 Juil - 18:19

Merci pour la réponse rapide !


Donc, je vais rester sur la première possibilité, celle d'une Triumvir.

Pour ce qui est de la justification, je penserais à un banneret (éventuellement une branche éloignée du tronc principal), en perte d'influence/de pouvoir/ de moyens financiers. Donc, pas les moyens d'engager de véritables espions, professionnels. Un seul espion qui reste à leur service, mais vieillissant, peut-être grillé. Donc ils recueillent la bâtarde d'un des leurs (membre peu connu à la cour, mort relativement jeune peut-être), s'attachent sa loyauté (en la manipulant, éventuellement), font que leur espion la forme, puis se débrouillent pour qu'elle se fasse embaucher à la Citadelle correspondante comme servante. Pour qu'elle puisse récolter des informations sur des manœuvres de leurs rivaux, anticiper leurs intrigues, ce genre de chose.

Concernant l'interrogatoire, c'était justement pour une identification du commanditaire. Et je ne pensais pas à une torture en règle, longue, plutôt à un truc rapide, peu raffiné, jusqu'à ce qu'elle crache le nom. M'enfin, c'est vrai qu'avec un examen attentif, ils auront aussi vite fait pour deviner sa famille ...

Du coup, a priori, exit les liens de famille trop proche. Par contre, si ça intéresse quelqu'un d'avoir une cousine au deuxième/troisième/quatrième degré ...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Afficher



MessageSujet: Re: Questions, relations, et tutti quanti.    


Revenir en haut Aller en bas
 

Questions, relations, et tutti quanti.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Boycott des sites pokemon, leak et tutti quanti.
» Ron Weasley et tutti quanti - Veni, Vidi, pas Velcro.
» Five Questions About Haiti and the Coup Attempt
» Les relations père/fille
» Questions / Réponses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FROSTFALL :: Univers :: Section invités :: Élaboration de personnage-