La nouvelle version de Frostfall est arrivée ! Rendez-vous dans ce sujet pour en savoir plus.
Avis aux nobles, n'oubliez pas de recenser votre maison ici, si ce n'est déjà fait.
N'oubliez pas de voter pour Frostfall sur les top-sites une fois toutes les deux heures ! Plus on a de votes, plus on a de membres.

Partagez | .
 

 BAD MOON RISING ☩ dralvur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ours cendré d'Ibenholt

avatar
Ours cendré d'Ibenholt
Afficher
ARRIVÉE : 29/03/2014
MURMURES : 1013



MessageSujet: BAD MOON RISING ☩ dralvur.   Sam 29 Mar - 19:34



Dralvur Snowhelm



 

Jeux des apparences

Que la grâce des dieux t'accompagne, Dralvur Snowhelm, Fils du Septentrion. Que leur clémence te préserve des complots et de la périlleuse valse des poignards, toi qui a déjà affronté quarante-cinq hivers et s'en est sorti indemne. Que tu sois lord chevalier ou simple vagabond, sache que c'est d'un œil intrigué que te jaugent les rois et les reines de jadis, passant tes jours au fil d'une rapière qu'on appelle Jugement. Puissent les augures du mois de février t'apporter prospérité et bonne fortune et puisse tes congénères de Ibenholt t'apporter leur appui et leur soutien dans les intempéries. Souhaite que ton statut de noble t'empêche de glisser dans le gouffre de l'oubli et puisse ton cœur éperdu de veuvage trouver libération dans les neiges des Terres du Nord. Bienvenue au Cimetière des dieux, bienvenue sur Middholt, bienvenue sur l'échiquier...

Jeux des ambitions

Moralité : A l’image d’une montagne, Dralvur est un homme quiet. Le visage marqué d’une roche taciturne, les lèvres pourvues d’un calcaire amer, il impose sa présence par une stature colossale bien plus que par sa parole de fer. L’Ours Cendré est le sobriquet dont on l’affuble depuis maintenant de longs hivers, car si le ser est une force tranquille à lui seul, il n’en reste pas moins un terrible adversaire une fois l’arme au poing. Ses préceptes, toutefois, l’endiguent dans un code d’honneur propre à son ascétisme, le révélant plus droit que sanglant, même sur le champ de bataille. Dralvur s’abstient de faire couler le vin des êtres, préférant porter foi en la vie humaine et ce, qu’elle soit basse ou méprisable. Juge avant d’être bourreau, son verbe se délie alors souvent en des paroles sages et idoines, balayant l’espace d’un discours ses traits rêches et sa stature patibulaire pour une voix éloquente et diplomate. S’il est aisé de l’imaginer adroit cavalier, la lame au fourreau et la cuirasse sanglée, il est néanmoins plus laborieux de l’envisager en homme politique. Et pourtant. Savant tacticien, défenseur retors de la maison Ebonhand, le patriarche Snowhelm ourdit dans l’ombre des couloirs royaux autant qu’il lui est possible. Sa patience lui permet de ployer l’échine face à l’Usurpateur et sa fine constance lui octroie le droit d’être encore en vie, car s’il est officieux que son allégeance va à l’héritière Jora, son calme et ses subtiles logorrhées atténuent les méfiances et les soupçons.

Allégeance : Aveugle. C’est un mot qu’il faut estampiller au fer rouge sur la carne de ses principes. Car si Dralvur est un seigneur, autant de morale que de filiation, né pour régner sur ses terres et guider les siens, sa profonde loyauté envers les Ebonhand le rend aussi servile qu’obligeant. Un fait des plus remarquables que certains décriraient comme un état de pure adoration, le rendant aussi pieux que le plus dévot des ecclésiastiques. Mais si cette obédience porte en son sein une essence au caractère probe, les agissements qu’elle précipite sont loin d’être intègres. L’Ours Cendré est le premier à pâtir de cette extrême allégeance, car il n’est pas rare que son code d’honneur pâtisse des décisions torrentielles et impitoyables de la maison mère. Le chevalier relègue alors sa droiture d’esprit aux oubliettes pour laisser sa lame obtempérer dans l’intérêt des Ebonhand. Et si, jusqu’alors, il a pu serrer un étau prudent autour de sa garde pour minimiser les dégâts expectorés par les ordres émis, il est à craindre que son dévouement pour Jora Ebonhand fasse définitivement ployer ses maigres résidus d’opiniâtreté.


Jeux du passé

Cinquième ère. An 929

La Rébellion d’Ibenholt

Glacées sont ses mains. Lourdes paluches arrimées à son épée qui se raidit dans l’atmosphère rance. La lame suinte de cette même mélasse sombre qui macule son faciès tordu et son armure abîmée, fourbe inquisitrice d’une colère comme seuls les hommes savent la délivrer. A ses pieds, des cadavres, et, tout autour, des âmes en sursis. Les gosiers vagissent, les armes étincellent, les corps se fendent et les esprits se taisent au profit de la sauvagerie triviale. Le seigneur Snowhelm contemple, groggy par l’adrénaline, le panorama sanglant qui se joue autour de lui, les bras ankylosés d’avoir trop fait chanter sa barbarie impie, le corps meurtri de blessures éparses, le cœur accablé d’avoir dû prélever autant de vies au nom de la concupiscence. Ce n’est pas une bataille, non, c’est un carnage. Un génocide aussi sombre que la voûte céleste surplombant le massacre, aussi rougeoyant que les flammes léchant les artères de la ville. Les derniers elfes sont occis sous ses yeux tandis qu’une fatigue se met peu à peu à contaminer sa carcasse essoufflée.

« Ser », le hèle-t-on un peu plus loin d’une voix lésée par les cris d’agonie jalonnant le parterre écarlate. Un chevalier de sa garnison s’approche en haletant, tout aussi mutilé que le colosse mais le fier menton cloué en direction du lord. Son regard, toutefois, trahit une appréhension frileuse que Dralvur décrypte aisément. Quelque chose de grave doit lui être annoncé. Pourtant, la victoire est manifeste, alors quoi ? Ses pensées galopent instantanément à Hulgard qu’il croit blessé, ou pire. « Votre fils, Jedath … » Le museau de son épée s’affaisse et s’écrase sur un membre déchiqueté trônant en deçà de sa haute stature. Jedath. Le silence écorché imprègne sa gueule encrassée qui se met bientôt à mirer au-delà des épaules du triste héraut. Dans le charnier trônent quelques cuirasses alliées, tombées au combat malgré l’assaut écrasant de l’envahisseur. Et parmi les charognes éventrées, la dépouille de son benjamin que l’on s’occupe déjà de ramasser avec les honneurs dus à son rang. Mais si les gestes sont cérémonieux, la scène déploie chez le suzerain des Snowhelm une répugnance aigüe. « Lâchez-le », commence-t-il par bredouiller comme un enfant atterré, avant de littéralement rugir d’une voix rocailleuse un ordre auquel le quidam s’empresse d’obéir. Le mastodonte rengaine et élance des pas assurés vers son fils, et si sa carrure entière respire la sévérité, le regard de l’homme, lui, s’allie aux souillures de ses ridules pour laisser perler son chagrin. Dix pas lui suffisent pour rejoindre Jedath. Dix pas seulement l’ayant séparé de son garçon. Dix pas qu’il lui aurait suffit d’abolir pour venir en aide à la chair de sa chair, plutôt que livrer ses pensées et son abnégation à une guerre qui n’est pas même la sienne. Ses rotules tombent dans la fange, le sang et les larmes de milliers d’âmes et ses bras viennent enserrer la dépouille d’un jeune-homme de vingt-deux hivers.

* * *

Fief des Snowhelm

Des mois plus tard

« Je décline. »
La voix est posée quoique glaciale. Leogran tient de son père lorsqu’il est question d’agiter ses lippes en un vent sec et cinglant. Carré, musclé, une tignasse noire comme le plumage d’une corneille et les yeux clairs de sa mère, il fait front au patriarche avec un aplomb charismatique. Dans ses iris sombrent les tourments d’un fiel qu’il ne laisse guère éclater, aussi réticent que son vis-à-vis à laisser les émotions prendre le dessus sur le calme apparent de leur caillasse.
« Tu déclines ? Ce n’est ni une offre, ni une proposition. »
« Sur ce point, nous sommes d’accord. Prendre les armes sous les ordres de Hulgard Ebonhand revient à ployer l’échine comme les dociles chiens que nous sommes savent si bien le faire. Le maître siffle, nous accourons. »
« Est-ce là toute la foi que tu accordes à notre allégeance ? »
« La foi ? Je n’en ai aucune, père. Je n’en avais déjà pas avant, alors maintenant … Nous ne sommes que de la chair fraîche bonne a remplir leurs gamelles de grands hommes affamés. »
Dralvur manque de frapper son poing sur la table en chêne massif devant laquelle il est assis. Seule une profonde inspiration prend pitié de ses nerfs malmenés. Maintenant. Il ne sait que trop bien traduire la subtilité cruelle de son ainé ; maintenant que Jedath n’est plus.
« Ce n’est pas un jeu, Leogran », commence-t-il par s’emporter, le timbre haut, la bouche tordue. « C’est une guerre. Des hommes tombent pour en aider d’autres à s’élever. L’humilité est notre baume, sache panser tes plaies avec ou ton orgueil te tuera avant même que tu ne mettes un pied de plus dans la mêlée. »
« Mon orgueil ? Est-ce ainsi que tu nommes la raison ? Celle qui te fait cruellement défaut ? Celle qui te laisse sacrifier tes fils au nom d’une cause plus arrogante et méprisable que le plus cupide des hommes ?! »
Les deux se taisent. Se toisent. Se jugent. Si un autre serait sorti de ses gonds, le sieur, lui, reste ancré sur sa chaise avec une impassibilité dominée.
« Il n’a pas été un sacrifice. Il est mort en soldat sur le champ de b– », le coupant avec virulence, le chevalier fait tonner sa voix de gravier en une colère qui déborde enfin. « IL T’ADULAIT. IL AURAIT FAIT N’IMPORTE QUOI POUR TE SUIVRE, POUR TE RENDRE FIER. » L’écume aux lèvres, l’altier jeune-homme se brise en des monceaux d’ire et d’émoi sous le regard du patriarche. Un index martèle finalement la surface du bois devant laquelle il se tient debout, le rachis doucement courbé en avant pour mieux transpercer les billes de Dralvur. « Jamais plus. Tu ne me verras jamais plus couvrir tes flancs l’arme au poing. C’est terminé, j’arrête cette grossière mascarade, leur guerre n’est plus la mienne. Je prends ce courage qu’il te manque, puisqu’aveugle tu demeures. »
Pas une parole de plus. Les épaules cuivrées d’une pelisse hivernale se détournent et laissent le seigneur aux mains des flammes dansant dans l’immense âtre orné du blason familial. La barbe pigmentée de suie et de cendres se tourne vers les armoiries creusées dans la pierre, celles de ses ancêtres et de ses descendants, celles qu’il croit honorer chaque jour que les dieux font. Le doute, néanmoins, glisse dans ses veines en un poison fétide. Ce même doute qui l’empêche de retenir son ainé, par respect de la décision prise et crainte que, lui aussi, termine trop vite dans les bras de la camarade. Leogran a-t-il raison ? Est-ce par faiblesse qu’il cède à la vénalité de la maison mère ? Les Ebonhand vont-ils cette fois trop loin … ? Prendre Askevale, quelle déraison grotesque ! Mais Hulgard compte sur lui. Hulgard compte sur l’armée des Snowhelm. Hulgard compte sur son loyalisme. Une droiture qui le perdra, c’est certain. C’est même un fait avéré qui claque entre les sabots du destrier qui quitte la cour du castel avec furie et déception.

Pars, mon fils, pars loin de cette folie pendant qu’il en est encore temps.

* * *

préambule

S’il unit bel et bien la force de son armée à la campagne d’Askevale, Dralvur n’en reste pas moins écœuré lorsque la dignité de Hulgard et de Jorkell se transforme en une infâme soif de sang. A la fin du siège, après des mois d’attente entre blizzard, faim et fatigue, il découvre le plan de Ebonhand et de Ravncrone lorsque, pétris d’effroi, ses yeux tombent sur une vile démolie par les flammes et les lames. Le roi Dragonfall se rend, mais personne ne veut entendre ses supplications. L’on est trop occupés à enfiler les cadavres sur les épées, à brûler les rues et piller les foyers. Ce n’est en rien comparable à la bataille d’Ibenholt et Snowhelm sent la honte lui brûler les entrailles alors même que ses chevaliers participent aux humiliantes exactions. S’il se mêle au combat, ce n’est que pour sauver sa vie, brutalement dépourvu de son essence féale qui l’a pourtant conduit aux portes de la ville avec sa propre armée. Il finit par se rendre auprès du suzerain déchu, désireux d’obtenir la clémence d’Ebonhand et de Ravncrone si ceux-ci décident d’exécuter Hareld Dragonfall. Lassé de voir couler autant d’hémoglobine au nom de la rapacité, fermement désireux de mettre un terme au carnage. Ce sont toutefois les accords commerciaux qui font place à l’assassinat, renflouant les coffres d’Ibenholt par l’or plutôt que par le sang.

Lorsqu’il rentre, Dralvur est un homme dépareillé. Cette foi qu’il pensait inébranlable s’épuise et flanche, allant même jusqu’à le rendre sourd aux invitations et autres convocations du roi Hulgard. S’il ne démontre pas publiquement son indignation envers le nouveau souverain pour éviter toute nuisance possible à la tête couronnée – envers qui il conserve malgré tout une affection brute –, il est clair pour la cour et les autres maisons que Snowhelm n’est plus le fidèle serviteur d’Ebonhand que Middholt a pu connaître.

Ce n’est qu’au terrible jour du duel que l’Ours Cendré remet les pattes au palais. Démuni face aux évènements, impuissant quant à la tournure de cette ignominieuse trahison aux nobles allures, il se retrouve à serrer dans ses bras l’héritière du trône, Jora, qui hurle et maudit Ravncrone de mille peines. Le cadavre de son père gît à peine sur le dallage marbré que l’usurpateur se proclame déjà roi. La tromperie est basse, mais que peut y faire Dralvur sinon que de veiller sur la fille unique d’Hulgard ? D’abord angoissé par la claustration de Jora, Snowhelm impose bien vite sa présence à la cour pour rester aux côtés de la princesse. Sa décision, toutefois, est perçue comme une allégeance au nouveau suzerain et lui concède une place au palais. Il donne alors de sa voix au conseil établi, enlisant sous un discours politique son profond désir de garder Jora Ebonhand en vie – pour, un jour, contribuer à sa libération.

Car si la flamme s’était jusqu’alors éteinte chez le lord, elle se ravive à l’idée que l’héritière puisse monter sur le trône et sache rendre à cette couronne un prestige trop longtemps bafoué.





Jeux du réel

Pseudonyme/Prénom : Moriarty. Âge : Majorité dépassée. Localisation : D'vant mon ordi, tiens. RP : En lignes, je ne sais guère, mais je varie. Des 500 mots au double, voire plus. Je prime la qualité sur la quantité. Occupation: Humain, et c'est déjà bien harassant. Le mot qui vous décrit le mieux: Vaurien (j'aime vendre du rêve, comme vous le voyez). Comment avez-vous découvert Frostfall ?: Jora m'a montré ses cuisses. Alors comprenez … Commentaire/Suggestion ?: Très belle bête que vous avez là !

© Quantum Mechanics
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Reine consort d'Ibenholt

avatar
Reine consort d'Ibenholt
Afficher
ARRIVÉE : 24/11/2013
MURMURES : 1919



MessageSujet: Re: BAD MOON RISING ☩ dralvur.   Sam 29 Mar - 20:11

Maaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaads ! Il déchire ce mec !  Fou 

Contente que Jora t'aie rameuté (c'est notre propagandiste en chef maintenant Mort de rire) et contente aussi que tu aies rejoins les rangs de notre petite famille dérangée ! XD

Enfin bref, j'ai très hâte de voir ce que tu nous feras avec cette gueule de tueur et si tu as besoin de quoique ce soit (massage, pédicure), n'hésite pas à nous contacter ! S\'Il te plaît

Bienvenue et gros bisous ! Coeur


it lies in all of us
« It will stir... Open its jaws and howl. It speaks to us, guides us. Passion rules us all and we obey. What other choice do we have ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Prince aux Fers

avatar
Prince aux Fers
Afficher
ARRIVÉE : 06/02/2014
MURMURES : 1205



MessageSujet: Re: BAD MOON RISING ☩ dralvur.   Sam 29 Mar - 20:19

Mads Mikkelsen Baver C'est toujours un excellent choix d'avatar ( et non je dis pas ça parce que je l'ai joué ailleurs Razz ) Cool

Bienvenue à toi en tout cas, et j'ai hâte de voir ce que tu vas faire de cette classe incarnée ! Si tu as besoin d'aide ou si tu as des questions, harcèle nous Razz


-
Lorkhan Ravncrone,
hand of the king and heir to the throne
« Anger is running through my vains, so fucked it's driving me insane. No health, no hope, nothing but pain. 30 years to go you said i should be the best, you said i have to prove myself, you said we're a family. 30 years ago. Stuck in the holy money game, gave me a number for a name, stole my life and kept the change. Hey man there's a riot goin'on ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ours cendré d'Ibenholt

avatar
Ours cendré d'Ibenholt
Afficher
ARRIVÉE : 29/03/2014
MURMURES : 1013



MessageSujet: Re: BAD MOON RISING ☩ dralvur.   Sam 29 Mar - 20:41

Sylarne ; oui, j'avoue, cette donzelle de Jora est fourbe. Arrogant Mais je lui pardonne elle a une jolie croupe.

Je vous remercie tous deux et espère être à la hauteur ! Danse à gogo C'est la deuxième fois que l'incarne Mads, pour ma part, et j'avoue conserver le même plaisir. Sourire Je salue vos choix d'avatars respectifs, d'ailleurs, ils s'accordent à merveille aux personnages. Trembler 

Je n'hésiterai pas si j'ai une question, c'est si adorablement offert. ♥️


the beast inside
What a piece of work is a man. How noble in reason. How infinite in faculty. In form and moving how express and admirable. In apprehension how like a god. The beauty of the world. The paragon of animals. And yet, to me, what is this quintessence of dust ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Perle de Nacre

avatar
Perle de Nacre
Afficher
ARRIVÉE : 26/03/2014
MURMURES : 725



MessageSujet: Re: BAD MOON RISING ☩ dralvur.   Sam 29 Mar - 20:44

YOUUUUUUUUUU ! Comment oses-tu dire que je t'ai montré mes cuisses  Trembler (oh darling  Sex )

Je sais comment te tenter vile canaille, et te mettre à mon service  Sado-maso  Je suis contente de te voir ici, surtout sous les traits de Mads, et j'ai hâte de lire ta fiche !  Fou Amoureux 



Ghost of a Rose
Her eyes believed in mysteries, She would lay amongst the leaves of amber. Her spirit wild, heart of a child, yet gentle still and quiet, he loved her... When she would say... "Promise me, when you see, a white rose you'll think of me."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ours cendré d'Ibenholt

avatar
Ours cendré d'Ibenholt
Afficher
ARRIVÉE : 29/03/2014
MURMURES : 1013



MessageSujet: Re: BAD MOON RISING ☩ dralvur.   Sam 29 Mar - 20:50

Jora Ebonhand a écrit:
Comment oses-tu dire que je t'ai montré mes cuisses  Trembler

C'est en osant que l'on crée les mythes.
Alors laisse-moi fomenter cette jolie fable dans ma tête, elle me tient chaud la nuit. Sourire 

Mais je suis déjà à votre service, ma reine.
Faites ce que bon vous semble de ma personne. Cigarette

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


Afficher



MessageSujet: Re: BAD MOON RISING ☩ dralvur.   Sam 29 Mar - 22:13

TOI. What a Face

Comment que j'te retrouve ici, HEIN ?  Mort de rire Et avec Mikkelsen en plus, c'est pas du jeu, j'devrais t’empaler sur un panache de chevreuil mort  Narquois 

Bref, welcome here, darling, et j'ai pas besoin d'te souhaiter d'avoir du fun ici :3

Revenir en haut Aller en bas

Ours cendré d'Ibenholt

avatar
Ours cendré d'Ibenholt
Afficher
ARRIVÉE : 29/03/2014
MURMURES : 1013



MessageSujet: Re: BAD MOON RISING ☩ dralvur.   Sam 29 Mar - 23:48

Mouais ouais. Sourire 
Tu brilles beaucoup. 'fallait que j'le dise.


the beast inside
What a piece of work is a man. How noble in reason. How infinite in faculty. In form and moving how express and admirable. In apprehension how like a god. The beauty of the world. The paragon of animals. And yet, to me, what is this quintessence of dust ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Reine consort d'Ibenholt

avatar
Reine consort d'Ibenholt
Afficher
ARRIVÉE : 24/11/2013
MURMURES : 1919



MessageSujet: Re: BAD MOON RISING ☩ dralvur.   Dim 30 Mar - 2:57

Je l'avoue. J'ai cédé à la tentation de lire et je suis sur MA jolie croupe. Arrogant

Ce personnage est délectable, ce prénom est à tomber, cette droiture est presque belle (oui, nous les gens à la morale malléable, on a souvent de la difficulté à avouer que la droiture ça a un truc de séduisant). Ce perso est un chef-d’œuvre S\'Il te plaît

Reste que les Ebonhand commencent à avoir trop de bannerets (ouais, un c'est déjà trop Mort de rire), va falloir recruter pour le lion et la corneille bientôt. Mais ce sera un plaisir d'avoir des intérêts contraires et je suis certaine que Sylarne essaiera de révéler les failles de cette droiture, c'est son plus grand plaisir dans la vie (une reine consort a peu de choses à faire, je l'avoue).

Bref, bonne chance pour la suite et ça promet déjà ! Fou S\'évanouir


it lies in all of us
« It will stir... Open its jaws and howl. It speaks to us, guides us. Passion rules us all and we obey. What other choice do we have ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ours cendré d'Ibenholt

avatar
Ours cendré d'Ibenholt
Afficher
ARRIVÉE : 29/03/2014
MURMURES : 1013



MessageSujet: Re: BAD MOON RISING ☩ dralvur.   Dim 30 Mar - 4:06

Roh mais non mais c'est … Se cacher dans une b 
Et où est-ce que je me mets, moi, maintenant, hein ? ->
En tout cas, je suis – excessivement – ravi que le gus plaise à ce point, merci pour ces doux mots. Et c'est avec un plaisir délectable que je lui ferai subir le verbe vipérin de la reine. Arrogant 


Outre ces belles palabres, je pense avoir terminé ma fiche !
Je m'excuse par avance si des fautes traînassent, j'ai les yeux qui rouillent passé minuit (et genre là il est 4h00 du matin, voyez l'problème ?). Je me tiens à votre entière disposition pour corriger le moindre embarras ou, au contraire, apporter d'autres précisions. Excité 

Je tiens par ailleurs à noter que j'ai pris quelques libertés. Notamment avec la place de Dralvur au sein des Snowhelm, en l'ayant fait lord de la maison. J'ai gagé sur son âge avancé et son histoire étroitement liée à celle des Ebonhand. En espérant vous convaincre … Sourire


the beast inside
What a piece of work is a man. How noble in reason. How infinite in faculty. In form and moving how express and admirable. In apprehension how like a god. The beauty of the world. The paragon of animals. And yet, to me, what is this quintessence of dust ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Reine consort d'Ibenholt

avatar
Reine consort d'Ibenholt
Afficher
ARRIVÉE : 24/11/2013
MURMURES : 1919



MessageSujet: Re: BAD MOON RISING ☩ dralvur.   Dim 30 Mar - 4:42

:3 

Le verbe est adroit, la prose est superbe, le message, livré avec brio ! Je ne peux que m'incliner devant ce personnage travaillé, ciselé, peaufiné pourtant si rapidement et avec autant d'efficacité. Dralvur est un coup de cœur pour moi, je dois dire que j'adore cette fiche et que j'appose mon sceau royal sur ce lord de la maison Snowhelm et, à vrai dire, je salue que tu aies pris tant de libertés à un point tel où j'imaginerais difficilement un autre personnage à la tête de nos ours d'Ibenholt ! S\'Il te plaît

Je n'ai rien à redire, seulement une imprécision que j'aimerais éclaircir :

Dralvur Snowhelm a écrit:
Sa décision, toutefois, est perçue comme une allégeance au nouveau suzerain et lui concède une place au palais. Il donne alors de sa voix au conseil établi, enlisant sous un discours politique son profond désir de garder Jora Ebonhand en vie – pour, un jour, contribuer à sa libération.

La dernière phrase me laisse un peu perplexe. Dralvur a été accepté à la cour d'Ibenholt sous gouverne qu'on croit qu'il offre son allégeance à Jorkell, mais ensuite il clame qu'il souhaite libérer Jora. Le « conseil établi » fait-il référence au Grand conseil ? Parce que si c'est le cas, il y a peu de chances pour que Jorkell voit d'un bon œil la présence de Dralvur à la cour si ses allégeances vont explicitement à Jora. Même si la bienséance oblige Jorkell a recevoir un noble à la cour (surtout un noble qui appartient à une ancienne famille d'Ibenholt), il y a peu de chances que notre Usurpateur se laisse dicter sa conduite par le code social. En fait, selon le caractère de Jorkell, il aurait vraisemblablement trouvé une façon de se débarrasser de Dralvur, soit en lui octroyant des fonctions à l'extérieur d'Ibenholt (que ce soit en tant qu'ambassadeur dans une autre citadelle ou même en le nommant conseiller à Ravenhole pour l'écarter de la citadelle du nord) ou en tentant de le faire passer pour traître au royaume (parce que ceux qui soutiennent Jora haut et fort sont simplement considérés comme des rebelles et des traîtres - c'est ce qui a poussé Ehvan Clanfell à s'exiler à Sorhelm, d'ailleurs). Il serait plus plausible que Dralvur ait juré allégeance à Jorkell officiellement, reniant son allégeance à sa maison suzeraine d'origine pour passer dans le giron Ravncrone, tout en continuant d'alimenter, officieusement, les réseaux qui souhaitent voir Jora libérée. En plus, il est fort probable que Jorkell s'arrange pour que Dralvur soit surveillé lors de ses rencontres avec Jora, parce qu'il soupçonne le traquenard, parce que bon, Jorkell est un homme particulièrement paranoïaque.

Mais bon, là je me base sur l'hypothèse que ce « conseil établi » est bel et bien le Grand conseil, mais peut-être que c'est moi qui n'a pas bien saisi ce à quoi tu faisais allusion. Et une fois que tu m'auras détrompée, ta fiche sera, bien évidemment, validée, parce qu'à part ce point, tout est d'une absolue beauté !  S\'Il te plaît En amour


it lies in all of us
« It will stir... Open its jaws and howl. It speaks to us, guides us. Passion rules us all and we obey. What other choice do we have ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ours cendré d'Ibenholt

avatar
Ours cendré d'Ibenholt
Afficher
ARRIVÉE : 29/03/2014
MURMURES : 1013



MessageSujet: Re: BAD MOON RISING ☩ dralvur.   Dim 30 Mar - 5:14

Arf, je m’excuse pour la méprise (ma plume a définitivement faibli vers la fin). Alors, officiellement, Dralvur porte allégeance à Jorkell, de manière totalement et amplement notoire (bien qu’il reste un Snowhelm, et donc forcément épié par les yeux et oreilles des espions du roi). Ce que j’entendais dans ma phrase est totalement implicite. C’est lui, et lui seul, qui souhaiterait voir Jora libérée, mais ce sont des pensées qu’il se garde bien d’élaborer à haute voix, penses-tu ! Lorsque j’implique le fait qu’il siège au conseil (le Grand Conseil, donc, effectivement) c’est simplement pour qu’il ait une place favorable au sein de la cour qui lui permette de se nourrir directement à la source des informations primordiales. Toutefois, il se garde bien d’étaler son avis et reste une simple voix dans la mêlée qui argumente de temps à autres sur des problèmes divers et variés du royaume. Ceci "(…) enlisant sous un discours politique son profond désir de garder Jora Ebonhand en vie." c’est simplement pour démontrer que, si questionnement devait être posé en ce qui concerne la vie de Jora, il se placerait immédiatement (bien qu’adroitement, et non de manière véhémente) comme protecteur de l’héritière. C’est mal dit, j’en ai conscience (je fatigue un peu mdr), dit comme ça, il astiquerait clairement la paranoïa de l’usurpateur, mais Dralvur est connu pour être un homme intègre, tant et si bien que, finalement, son parti officieux passe pour de la droiture. Il avancerait le fait que tuer Jora pourrait soulever des armées entières contre le royaume, car la paix est là, mais elle est fragile. Et si les partisans de Jora font tonner leurs sabots en direction d’Ibenholt, d’autres alliés pour d’autres causes peuvent très bien se soulever à leur tour afin de profiter du climat orageux zébrant le trône. Outre le fait que tuer, c’est mal (le lord pieux par excellence) – là j’abrège un peu mais j’espère que le point de vue est un minimum clair. xD

Dans tous les cas, il me paraît évident que les rares rencontres entre Dralvur et Jora seront surveillées, mais Snowhelm n’est vraiment pas du genre impétueux et sanguin, c’est plus une ombre calme dont on oublie presque la présence au palais (presque, parce que bon, ça reste une montagne ->).

Voilà. J’espère avoir apporté suffisamment d’échantillons.
Auquel cas, si ça pose véritablement problème, je consent à oublier cette histoire de Grand Conseil, il n’y a aucun problème. Yeux roses 

Et merci pour tout le reste ! Trembler ♥️


the beast inside
What a piece of work is a man. How noble in reason. How infinite in faculty. In form and moving how express and admirable. In apprehension how like a god. The beauty of the world. The paragon of animals. And yet, to me, what is this quintessence of dust ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Reine consort d'Ibenholt

avatar
Reine consort d'Ibenholt
Afficher
ARRIVÉE : 24/11/2013
MURMURES : 1919



MessageSujet: Re: BAD MOON RISING ☩ dralvur.   Dim 30 Mar - 5:23

Ah, je vois la subtilité maintenant ! Et ton explication est parfaite, tout est limpide ! Du coup, tout se tient dans un ciment parfait et je ne peux que te valider officiellement avec une joie extrême ! Fou

Encore une fois, la fiche est magnifique, brillantissime, véritable quintessence ! Je ne m'épancherai pas davantage en louanges, vu que je commence à être à cours de synonymes.

Un dernier truc : nous avons déjà notre argentier (en la personne de Crendal Flynn), notre Main du roi (en la séduisante personne de Lorkhan Ravncrone) et notre conseiller militaire (en la personne de mon frère jumeau Synric Clanfell), je voulais savoir si tu souhaitais avoir le titre de conseiller aux affaires internes ou aux affaires diplomatiques ? (Choose your weapon ! Mort de rire)
'Fin voilà, c'est uniquement pour savoir quel poste restera à pourvoir. Smile
Notre Grand conseil se peuple, c'est bien. What a Face

Du coup BAM ! validation :



Validé(e) ! Excité

Félicitations, très cher pion, et bienvenue sur l'échiquier de Frostfall. Gare à toi, parce qu'ici, la félonie est un plat qu'on sert à toutes les sauces...

N'oublie pas de recenser ton avatar et de rédiger ta fiche de lien dans la section gestion des personnages. Si tu souhaites avoir ton rang personnalisé, c'est ici que tu dois te rendre !

Sur ce, nous te souhaitons bon jeu sur Frostfall et espérons que la Fatalité te sera favorable !



Et puisse le poison épargner ta coupe, cher patriarche Snowhelm. Ah vraiment ?


it lies in all of us
« It will stir... Open its jaws and howl. It speaks to us, guides us. Passion rules us all and we obey. What other choice do we have ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ours cendré d'Ibenholt

avatar
Ours cendré d'Ibenholt
Afficher
ARRIVÉE : 29/03/2014
MURMURES : 1013



MessageSujet: Re: BAD MOON RISING ☩ dralvur.   Dim 30 Mar - 5:29

WAAAAAAAAAAAAAAAAIS. Yeah ! 
( il est – très – tard, ma joie se résumera donc à ce cri de goret Sourire)
Encore une fois, grand merci pour toutes ces belles choses dites, ça me fait vraiment un plaisir fou – et quelque peu indécent, j'en conviens. Sex 

J'ai le droit de réfléchir jusqu'à demain, concernant le titre ? J'ai le cerveau dead. ->


the beast inside
What a piece of work is a man. How noble in reason. How infinite in faculty. In form and moving how express and admirable. In apprehension how like a god. The beauty of the world. The paragon of animals. And yet, to me, what is this quintessence of dust ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Reine consort d'Ibenholt

avatar
Reine consort d'Ibenholt
Afficher
ARRIVÉE : 24/11/2013
MURMURES : 1919



MessageSujet: Re: BAD MOON RISING ☩ dralvur.   Dim 30 Mar - 5:37

Mais si, rien ne presse ! Je suis consciente de l'heure qu'il est de l'autre côté de l'Atlantique !

Indécent. Rolling Eyes
Faut le dire vite.

Puis de l'indécence, j'en ai à revendre Pervers


it lies in all of us
« It will stir... Open its jaws and howl. It speaks to us, guides us. Passion rules us all and we obey. What other choice do we have ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Perle de Nacre

avatar
Perle de Nacre
Afficher
ARRIVÉE : 26/03/2014
MURMURES : 725



MessageSujet: Re: BAD MOON RISING ☩ dralvur.   Dim 30 Mar - 13:48

Mais enfin, laissez mon féal exprimer sa dévotion comme il l'entend, nahméo !  Mort de rire 

On dit merci qui ? Hein ? Merci Jora adorée de ramener des supers membres qui font baver et rêver, si si *se passe du kétum (tmtc Dral)*

 En amour 



Ghost of a Rose
Her eyes believed in mysteries, She would lay amongst the leaves of amber. Her spirit wild, heart of a child, yet gentle still and quiet, he loved her... When she would say... "Promise me, when you see, a white rose you'll think of me."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Afficher



MessageSujet: Re: BAD MOON RISING ☩ dralvur.   


Revenir en haut Aller en bas
 

BAD MOON RISING ☩ dralvur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [CLOS] [Harper/Wes/Leslie] Bad Moon Rising
» CNN: Food prices rising across the world
» AN OPEN LETTER TO BAN KI-MOON
» bad moon à 1500pts
» La Waaagh Kassos, les Bad Moon's Killa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FROSTFALL :: Personnages :: Présentations des personnages :: Présentations validées-